08/02/2021 10:43 GMT+7 Email Print Like 0

Le prestige de la soie de l'atelier de Triêu Van Mao

En tant que l’une des familles bien connues pour le tissage de la soie de longue date au village de la soie de Van Phuc à Hanoï, l’atelier de Triêu Van Mao se spécialise dans la fabrication des soieries de haute qualitéSon atelier a obtenu la certification OCOP  trois étoiles du Comité populaire de Hanoï pour les trois produits : satin, soie fine et soie à motifs de flocon de nuage.
Nguyên Thi Tâm, belle-fille de Triêu Van Mao, qui est également propriétaire de l’atelier, a partagé qu’au départ, la famille de M. Triêu Van Mao produisait de la soie à domicile. Jusqu'en 1964, tous les ménages du village s’unissaient dans la coopérative de tissage de soie de Van Phuc afin de fabriquer des produits pour l'exportation vers l’Europe de l’Est. En 1986, dans le contexte où les produits ne pouvaient plus être exportés vers l'Europe de L'Est, la coopérative risquait de faire faillite. La famille de M. Mao s’est alors vu attribuer la moitié des machines et de l’espace de production par la coopérative pour continuer à garder l’artisanat du village. 

Tâm a partagé: "A cette époque, ma famille a rencontré des difficultés parce que les gens du village ne faisaient plus d’affaires. À ce moment-là, notre atelier continuait de fonctionner. D’autres membres de la famille devaient exercer d’autres métiers pour gagner leur vie et avoir de l’argent pour soutenir la production de soie."
 

La famille de l’artisan Triêu Van Mao est l’une des familles de tisserands les plus anciennes du village de la soie de Van Phuc à Hanoï.


Des ouvriers de l’atelier Triêu Van Mao.


Une bobine de trame.


Les rouleaux de soie sont conservés dans l’eau pour préserver leur souplesse.


Dévidage de la soie.


Des fils de soie bien colorés.


Touristes étrangers visitant l’atelier de Triêu Van Mao.


Touristes découvrant les étapes de production de la soie.


Touristes admirant un ancien métier à tisser.


Des touristes font des achats dans l’atelier de Triêu Van Mao.

En 1993, Mme Tâm a quitté son travail pour poursuivre la longue tradition de sa famille. À cette époque, la famille de M. Mao ne fabriquait que de la soie à motifs de flocons de nuage, un produit typique du village de Van Phuc. Cependant, Tâm a proposé à son père de produire des soies bicolores à prix raisonnable pour que tout le monde puisse en acheter. Sa famille a alors commencé à produire des produits à 70% de fil de soie brute et à 30% de fil de soie brillante. Ce produit a ensuite conquis de nombreux acheteurs et est toujours en partie exporté vers les pays d’Europe de l’Est.

Mme Tâm a fait savoir qu’avant, sa famille importait de la soie de Vinh Phuc. Mais il y a environ 5 ans, après avoir visité un village de soie dans le district de Bao Lôc, province de Lâm Dông, elle a décidé d’importer de la soie de cette région pour produire des produits de  qualité optimale.

Cette soie de Lâm Dông est tissée en un tissu brut, puis ce tissu est cuit pour se ramollir avant d’être teint. Jusqu'à aujourd'hui, cet atelier maintient toujours la production de soie à motifs de flocons de nuage. La production de ce tissu nécessite de la persévérance et de la passion. Pour transmettre ce métier, l’atelier propose également une formation professionnelle aux jeunes qui souhaitent s'initier au tissage.

En 2019, l’atelier de Triêu Van Mao a obtenu la certification OCOP trois étoiles du Comité populaire de Hanoï pour trois produits : satin, soie fine et soie à motifs de flocon de nuage. De plus, cet atelier produit également des produits tels que vêtements, foulards, "áo dài",….






En 2019, l’atelier de Triêu Van Mao a obtenu la certification OCOP  trois étoiles du Comité populaire de Hanoï pour trois produits : satin, soie fine et soie à motifs de flocons de nuage.


Des chemises en soie.


Le logo du label « Mao Silk » sur les produits de l’atelier.


Des jeunes filles en « áo dài » de soie.

En outre, l’atelier se coordonne avec des entreprises de tourisme de Hanoï et de certaines provinces pour amener des touristes à visiter le village de soierie de Van Phuc afin de découvrir ce métier séculaire./.
 
Texte: Ngân Hà - Photos: Trân Thanh Giang