11/06/2020 12:01 GMT+7 Email Print Like 0

La peinture sur feuille de lotus

Le lotus est une plante étroitement associée aux Vietnamiens. Pour la rendre familière au quotidien, Kiêu Cao Dung (Hanoï) a transformé des feuilles de lotus en œuvres artistiques imprégnées de la culture traditionnelle.
Pour transformer une feuille de lotus fraîche en œuvre d'art, en plus des techniques propres à l'artiste, différentes étapes doivent être suivies et différents produits chimiques combinés. Ce travail nécessite un grand soin à toutes les étapes: sélection, coloration et séchage des feuilles, jusqu'à la création du produit final.

Les jours d'été où les lotus fleurissent, Dung vient en cueillir dans les lagunes autour du lac de l’Ouest. « J'utilise principalement les feuilles de lotus du lac de l’Ouest parce qu’elles sont épaisses et que les couleurs sont vives. Je les cueille moi-même pour qu’elles répondent aux normes techniques. ».

En général, Dung choisit les feuilles qui poussent dans les eaux les plus profondes. Puis, il les nettoie et les teint selon le thème qu’il souhaite représenter. Il utilise du colorant alimentaire inoffensif pour la santé. Les feuilles sont généralement trempées dans un liquide colorant deux à trois jours. « Je dois faire beaucoup attention. Si les feuilles sont trempées trop longtemps, elles seront endommagées et si elles ne le sont pas assez longtemps, elles n’absorberont pas bien la couleur », a partagé Dung.


Kiêu Cao Dung (Hanoï) a transformé les feuilles de lotus en œuvres artistiques imprégnées de la culture traditionnelle.


La feuille de lotus est trempée dans un liquide colorant.


Séchage des feuilles.


Couper une feuille pour décorer un chapeau conique.


Décoration d’un chapeau conique par une feuille de lotus.


Une estampe populaire de Dông Hô sur une feuille de lotus.


La peinture sur feuille de lotus demande de l’habileté.


Des artistes collaborent avec Dung dans la création des peintures.


Kiêu Cao Dung présente ses œuvres à des touristes étrangers.

Une fois bien colorées, les feuilles sont séchées dans un four. La peinture est la dernière étape, la plus importante mais aussi la plus difficile.

L’artiste a décidé de combiner les feuilles de lotus avec des produits traditionnels tels que chapeaux coniques, estampes populaires de Dông Hô, ou calligraphie,...

Quelques peintures sur feuille de lotus:
















Hoàng Hoang, étudiant de l’Université des Beaux-Arts de Hanoï, travaille avec Dung dans ce travail de création: « Dessiner sur une feuille de lotus est difficile à cause des veines. Il faut une certaine dextérité et patience. ».

Kiêu Cao Dung et ses collègues ont réussi à transformer des feuilles de lotus en œuvres d’art imprimés de motifs folkloriques vietnamiens qui attirent l’intérêt de nombreux clients vietnamiens et étrangers./.
 
Texte: Ngân Hà - Photos: Khanh Long
Articles Déjà publiés