16/02/2017 19:17 GMT+7 Email Print Like 0

Yên Tu, pèlerinage en terre sacrée

Du 10e jour du 1er  mois lunaire à la fin du 3e  mois lunaire  se déroule la Fête printanière de Yên Tu (ville de Uông Bi, province de Quang Ninh), qui attire des dizaines de milliers de pèlerins.
Depuis des temps immémoriaux, les gens ont un dicton: «Si l’on mène cent ans de vie religieuse en cultivant la vertu et accumulant des actes moraux, mais sans aller à Yên Tu, alors on ne parviendra jamais au stade ultime du bouddhisme», c’est-à-dire la libération du cycle des réincarnations. Yên Tu est un haut lieu spirituel, avec  ses  nombreux temples,  sanctuaires bouddhiques, associés aux noms du roi  Trân Nhân Tông (1258-1308), fondateur du Bouddhisme Zen Truc Lâm. Le pèlerinage à la pagode Yên Tu au début de l’année lunaire est l'occasion de prier pour une nouvelle année de paix et de témoigner leur reconnaissance au roi bouddhiste Trân Nhân Tông.

La cérémonie d’ouverture cette année a eu lieu au Temple Trinh (Présentation). La partie rituelle a compris une procession solennelle avec la participation de plus d’une centaine de fidèles bouddhiques, la cérémonie de prière pour la prospérité du pays, la cérémonie d’ouverture des sceaux pour la bonne chance. Les réjouissances populaires qui ont suivi ont été composées de performances artistiques avec des orchestres de tambours, des  chants et danses du Dragon et de la Licorne...


La cérémonie d’ouverture de la Fête printanière de Yên Tu 2017 a eu lieu à la pagode Trinh (Ville Uông Bi, Quang Ninh).


Le Vénérable Thich Thanh Quyêt sonnant la cloche inaugurant  la Fête de Yên Tu  2017.


Cérémonie de prières pour le pays, le bonheur, la paix et la chance pour toutes les familles.


Spectacle représentant la création de l’école Zen Truc Lâm Yên Tu.


Danse de la Licorne et du Dragon lors de la première journée de la Fête  de Yên Tu.

Selon le Vénérable Thich Thanh Quê, chef du Conseil exécutif de l'Église bouddhique de la province de Quang Ninh, son Conseil et les dirigeants de la province de Quang Ninh sont en train de perfectionner les dossiers à soumettre à l’UNESCO pour reconnaître le Bouddhisme Zen de Truc Lâm en tant que « Patrimoine immatériel de l'humanité » et  le roi bouddhiste Trân Nhân Tông en tant que « Célébrité culturelle mondiale ».

Un haut lieu du bouddhisme

Notre pèlerinage a  commencé par la pagode Giai Oan (Purgatoire). Puis nous sommes passés par  la pagode Hoa Yên, avec un arrêt pour contempler la statue du roi bouddhiste Trân Nhân Tông. Il s’est terminé à la pagode Dông (Cuivre), au sommet du mont Yên Tu (1.068m), noyée dans les  nuages une grande partie de l’année. De là, le panorama était magnifique. La pagode Dông  a été reconstruite en 2006 sur l’ancien emplacement de l’ancienne. En cuivre pur, elle fait 1,4 m de long, 1,1 m de large et plus de 1,35m de haut. Son poids est d’environ 70 tonnes. En 2012, le Livre des Records du Vietnam l’a reconnue comme la plus grande pagode en bronze.


Statue du roi bouddhiste Trân Nhân Tông au sommet An Ky Sinh.


A la pagode Dông,  au  sommet de Yên Tu, les visiteurs brûlent des baguettes d’encens
pour bénéficier d’une nouvelle année chanceuse en paisible.



De nombreux touristes affluent à Yên Tu chaque printemps.


Le chemin de la pagode An Ky Sinh  à celle de Dông est considéré comme le plus difficile du pèlerinage.


Pèlerins admirant la statue en bronze du roi bouddhiste Trân Nhân Tông.


Les pèlerins arrivent à Yên Tu de très bonne heure, car l’ascension prend des heures.


Selon les organisateurs, plus de 50.000 personnes sont venus à Yên Tu dès les premiers jours de la fête.

Outre  la  pagode Dông, une autre attraction spirituelle à Yên Tu est la pagode Ngoa Vân,  située dans le quartier historique de la dynastie des Trân à Dông Triêu. C’est un grand complexe architectural avec de nombreux temples, pagodes  dont le pagodon Ngoa Vân dédié au premier roi bouddhiste Trân Nhân Tông. C’est le lieu où celui-ci devint Bouddha.
La pagode Ngoa Vân est considérée comme le sanctuaire du Bouddhisme Zen Truc Lâm, et du Bouddhisme vietnamien en général.

Le pèlerinage à Yên Tu est un voyage en terre sacrée. Lors de l’ascension, nous nous sentions, marche après marche, de plus en plus en paix et serein. Un retour à la véritable nature humaine, la plus sincère. /.

 
Texte: Ngân Hà- Photos: Khanh Long