03/11/2015 14:57 GMT+7 Email Print Like 0

Les peluches de Tam Hiêp

Depuis des années, la commune de Tam Hiêp, dans le district de Phuc Tho, Hanoi, est célèbre pour la confection de vêtements. Il a développé aussi un autre métier, la fabrication de jouets en peluche, vendus dans les magasins de Hanoi et de tout le Nord.
Ces dernières années, le niveau de vie de la population s’est beaucoup amélioré, ce qui a conduit à une demande croissante en jouets, dont les peluches. Les villageois de Tam Hiêp ont commencé à faire ces produits. En 1997, Hoa Thai était le seul atelier ; ils sont désormais des dizaines, qui produisent des millions de peluches de différentes tailles et types chaque année.

Parmi les ateliers, Hoa Thai est le plus grand, avec une superficie totale de 3.000 m2. Il emploie plus de 20 ouvriers, chacun payés environ 3 millions de dongs / mois.



Choix des matières premières.


Le coton est la matière première essentielle dans la fabrication des peluches.


Les gens du village de Tam Hiêp produisent des peluches prisées sur le marché.


Dernier contrôle avant emballage.


Une fois bourrées, les peluche sont cousues.


Peluches du village de Tam Hiêp.


C’est l’atelier Hoa Thái qui emploie le plus d’ouvriers à Tam Hiêp.


Les peluches de personnages de dessins animés sont les plus prisées.

Bien qu’établi plus tard, l’atelier Hoa Thuc, avec une superficie totale de 2000m², a une ligne de production à grande échelle avec 10 employés. Il dispose d'une salle d'exposition pour présenter ses peluches, essentiellement des personnages de dessins animés célèbres comme Doraemon, l’ourson Pooh et le chat Oggy, prisés des enfants.

Pour promouvoir la production dans la commune, le Centre d'assistance et de Développement de la jeunesse de Hanoi s’est récemment coordonné avec le Centre de promotion agricole et de conseil pour le développement industriel de Hanoi pour organiser une formation à ce métier en faveur des jeunes de la commune de Tam Hiêp, afin de répondre à la demande croissante du marché./.

Texte: Thao Vy - Photos: Trinh Van Bô