04/12/2015 10:13 GMT+7 Email Print Like 0

Le fondateur du secteur de l’informatique du Vietnam

Le maître de conférences-docteur Nguyên Van Ba, enseignant de mathématiques du département de maths-physique de l’Ecole supérieure polytechnique de Hanoi, est  l’un des quatre premiers scientifiques promus par l’Etat maître de conférences. C’est aussi l’un des fondateurs de la branche informatique du Vietnam.
Quarante ans après la création de celle-ci, le Vietnam est devenu l’un des pays ayant le rythme de développement de l’informatique, des technologies de l’information en général, parmi les plus rapides au monde.

Aujourd’hui, on assiste à des progrès extrêmement rapides en matière d’ordinateurs. Le docteur Nguyên Van Ba a raconté ses expériences avec l’ordinateur MINSK 22, le premier ordinateur au Nord, d’une taille équivalente à celle d’un mur de maison. Assis devant un ordinateur moderne, Nguyên Van Ba a raconté l’histoire de la naissance du département d’informatique de l’Ecole polytechnique de Hanoi.

C’était en 1972. Après un stage en Pologne, il retourna au Vietnam, en nourrissant le souhait de  trouver une nouvelle méthode d’enseignement plus efficace pour les étudiants du département de mathématiques-physique. Lui et ses collègues suivirent un cours de programmation  sur l’ordinateur MINSK 22, avant de l’insérer dans le cursus de formation des ingénieurs en mathématiques.


Nguyên Van Ba, l’un des avant-gardistes du secteur des technologies informatiques du Vietnam


 
L’Institut des  technologies de l’informatique et de la communication de l’Ecole polytechnique de Hanoi
célèbre le 75e anniversaire de Nguyên Van Ba. Photo d’archives

 
Financé par l’ex-URSS, le MINSK 22 fut le premier ordinateur du Vietnam. Il servait à cette époque avant tout à la production plutôt qu’à la formation. L’ordinateur fut installé dans une salle au sous-sol des locaux du Comité des Sciences et Techniques, rue Trân Hung Dao (Hanoi). « A cette-époque là, ce n’était que la nuit que moi et les étudiants pouvions utiliser l’ordinateur, aussi devions-nous parfois passer des nuits dans le couloir», a confié Nguyên Van Ba.

La taille du MINSK 22 et le climat  tropical complexifièrent la maintenance de l’ordinateur, de sorte que le maître de conférences Nguyên Van Ba et ses collègues de l’Ecole polytechnique comparèrent cela à « s’occuper d’un enfant en bas-âge». « Bien que les infrastructures de l’école aient été arriérées, tous les enseignants de l’école étaient confiants en l’établissement d’un puissant département d’informatique», s’est rappelé avec émotion Nguyên Van Ba.

La question de créer une formation en informatique complète  se posa à cette époque au  ministère des Ecoles supérieures et des lycées professionnels. Outre les matières de programmation fondamentales avec les langages de programmation MINSK 22, FORTRAN, ALGOL, COBOL, PL/1… le Vietnam n’avait, à cette époque, aucune formation du genre. Les documents étrangers de programmation étaient difficiles à trouver et l’établissement d’une matière d’informatique s’avérait infaisable.

Les difficultés ne découragèrent  pas Nguyên Van Ba et ses collègues qui fouillèrent toutes les bibliothèques de Hanoi à la recherche de documents. Souvent, ils revinrent bredouilles. Mais la chance leur sourit un jour, quand ils trouvèrent des documents intitulés «Curriculum 68» dans la revue américaine ACM. Ce cursus sur les sciences informatiques, de formation universitaire et postuniversitaire, avait été rédigé par plus de 70 experts américains. Ces documents servirent de base à Nguyên Van Ba pour rédiger des ouvrages complets sur l’informatique, prélude en 1987 à la naissance du département d’informatique de l’Ecole polytechnique, séparé du département de mathématiques, et premier département d’informatique de tout le Nord.

Pendant les années 1989-1990, lorsque les ordinateurs envahirent le marché vietnamien, ce fut le moment où l’ordinateur MINSK 22 partit à la retraite, de même que le maître de conférences Nguyên Van Ba...

Bien des années ont passé mais les pionniers plein d’énergie et de confiance tels que Nguyên Van Ba et ses collègues ont laissé des traces indélébiles dans l’histoire de la branche informatique nationale, qui a, il faut le souligner, réussi à rattraper le développement informatique de la région et même du monde./.


Nguyên Van Ba, membre du jury d’examen de thèses de doctorat du secteur des technologies
de l’informatique du Vietnam. Photo d’archives



Nguyeen Van Ba en réunion avec des enseignants de l’institut des  technologies de l’informatique
et de la communication de l’Ecole polytechnique de Hanoi. Photo: Tât Son



Bien que très âgé, Nguyên Van Ba reste passionné par le travail. Photo: Tât Son



Bien qu’à la retraite, Nguyên Van Ba continue de travailler avec des jeunes. Photo : Tât Son

Texte: Thao Vy – Photos: Tât Son et archives

Articles Déjà publiés