09/05/2017 15:22 GMT+7 Email Print Like 0

Laï Vung, le «royaume des mandarines»

Situé le long de la rivière Hâu (Bras inférieur du Mékong) et formé par un sol alluvial fertile, le district de Laï Vung, province de Dông Thap, est connu sous le nom de «royaume des mandarines rouges». Ce fruit succulent a aidé les agriculteurs locaux à s’enrichir.
Les mandariniers sont cultivés principalement dans la commune de Vinh Thoi, Tân Phuoc, Tân Thanh et Long Hâu, sur près de 2000 ha. Chaque année, Laï Vung produit environ 40.000 tonnes. Les mandarines de Laï Vung sont présentes dans de nombreuses provinces et villes du pays, et sont même exportées.

Les prix varient généralement de 20.000-25.000 dongs/kg, mais peuvent atteindre 30.000 dông/kg en cas de baisse de l’offre. Les mandariniers de Laï Vung sont parfois plantés dans d'autres régions. Mais bien que  les mêmes techniques agricoles soient appliquées, le rendement est moins élevé, les fruits sont aussi moins beaux et moins bons. A juste titre, Laï Vung est surnommé par les gens du delta du Mékong le «royaume des mandarines rouges». Ces mandarines ont une saveur distinctive que l’on ne trouve nulle part ailleurs.



Avec près de 2000 ha et plus de 40.000 tonnes/an, Laï Vung est surnommé le «royaume des mandarines
rouges» par les gens du delta du Mékong. Photo: Công Dat.



Les mandariniers sont cultivés dans différentes régions du delta du Mékong, mais en raison des particularités
pédologiques de Laï Vung, ils donnent dans ce district un haut rendement et une qualité supérieure. Photo: Công Dat.



Dans ces vieux mandariniers, l'agriculteur doit grimper pour récolter les fruits. Photo: Công Dat.


Selon Mme Hông, propriétaire d'un verger de 4000 m2 à Laï Vung, chaque année, 4.500 personnes
visitent son domaine et achètent  des fruits. Photo: Công Dat.



Les mandariniers donnent des fruits à peau orange-rouge, succulents et avec peu de graines. Photo: Công Dat.


Les producteurs soulagent les branches chargées de fruits. Photo: Công Dat.


A la fin de l'année, les visiteurs peuvent participer à Laï Vung à la récolte des fruits. Photo: Kim Phuong.


Les branches chargées de fruits touchent le sol. Photo: Kim Phuong.


Après avoir aidé à récolter des fruits, les visiteurs seront récompensés avec une dégustation. Photo: Kim Phuong.


Avant la récolte, les producteurs  commencent à accueillir commerçants et touristes. Photo: Kim Phuong.


En plus des mandarines rouges, Laï Vung est aussi un site touristique. Photo: Công Dat.


Les mandarines sont mises en boîte puis transportées dans tout le pays. Photo: Công Dat.


Les mandarines de Laï Vung sont très recherchées, notamment à l’approche du Têt. Photo: Công Dat.
 

La visite des vergers coûte de 50.000 dôngs pour les adultes et 25.000 dôngs pour les enfants. Ils ouvrent chaque jour de 08h à 17h. Ces visites apportent des revenus importants aux producteurs.

 La visite des vergers coûte de 50.000 dôngs pour les adultes et 25.000 dôngs pour les enfants. Ils ouvrent chaque jour de 08h à 17h. 
Laï Vung compte 7 points de visites :  jardins de Lan Anh, Haï Kiêt dans la commune de Long Hâu, de Ut Tuong et Hông Vân dans celle de Tân Thành, de Tu Ràng et Phuong Nghi dans les communes de Vinh Thoï et Tân Phuoc.
 
Laï Vung compte 7 points de visites :  jardins de Lan Anh, Haï Kiêt dans la commune de Long Hâu, de Ut Tuong et Hông Vân dans celle de Tân Thành, de Tu Ràng et Phuong Nghi dans les communes de Vinh Thoï et Tân Phuoc.
 
A la saison de la récolte, les visiteurs peuvent eux-mêmes récolter des mandarines. A la fin de la séance, ils seront invités à une dégustation et pourront aussi acheter plusieurs kilos de mandarines qui constitueront un excellent cadeau pour leurs proches. Les touristes sont aussi invités à boire et à goûter d’autres spécialités culinaires de Laï Vung, tout en écoutant de la musique traditionnelle. /.
 
Réalisé par Công Dat & Kim Phuong