20/11/2015 11:00 GMT+7 Email Print Like 0

La théiculture aide à repousser la pauvreté à Hanoi

Pour atteindre l’objectif de réduire la pauvreté dans les zones collinaires et montagneuses de Hanoi, le secteur agricole de la capitale a mis en œuvre un projet de production de thé bio et a construit un label «thé de Hanoi». 
Selon le Département agricole et du Développement rural de Hanoi, ces trois dernières années, le secteur agricole de Hanoi a mis l'accent sur la création de nombreux modèles de culture et la production de thé aux normes VietGAP. Il a également réservé des zones théicoles, sélectionné des variétés de thé à haut rendement et de haute qualité, appliqué des technologies et la mécanisation  dans la production.

Selon Hoàng Thi Hoa, directrice du Centre de développement des plantes de Hanoi, son centre a construit des fermes de centaines d'hectares de thé bio dans les communes de Ba Trai, Thuân My, Câm Linh, Yên Bai (Ba Vi), Hoa Thach (Quôc Oai) et Bac Son (Soc Son). Il a également choisi quelques nouvelles variétés telles que LDP1, LDP2, PH8, Kim Tuyên, Bat Tiên, Phuc Vân Tiên qui conviennent bien au contexte pédoclimatique de ces zones.

Pour développer des modèles de culture de thé aux normes VietGAP, le centre a tenu 59 cours de formation pour des milliers de cadres et  agriculteurs. Par ailleurs, il a organisé régulièrement des voyages pour des délégations dans de célèbres zones théicoles du Vietnam : Hoàng Su Phi (Hà Giang), Dông Hy, Tân Cuong (Thai Nguyên), des échanges d’expériences dans la culture du thé, de démonstrations de l’usage des machines de découpe pour augmenter la productivité, la qualité et réduire les coûts production.


Les agriculteurs utilisent des machines de découpe du thé  


Beaucoup de nouvelles variétés de thé sont adaptées au contexte pédoclimatiques
des zones collinaires et montagneuses de Hanoi.

Pour développer des modèles de culture de thé aux normes VietGAP, le centre a tenu 59 cours de formation pour des milliers de cadres et  agriculteurs. Par ailleurs, il a organisé régulièrement des voyages pour des délégations dans de célèbres zones théicoles du Vietnam : Hoàng Su Phi (Hà Giang), Dông Hy, Tân Cuong (Thai Nguyên), des échanges d’expériences dans la culture du thé, de démonstrations de l’usage des machines de découpe pour augmenter la productivité, la qualité et réduire les coûts production.

À l'heure actuelle, la superficie totale de culture du thé à Hanoi atteint plus 3000 ha, avec une productivité de 7,54 tonnes / ha. Après la mise en œuvre du modèle d'agriculture intensive aux normes VietGAP, chaque hectare de thé donne 1730 kg de bourgeons séchés / an, vendus  200.000 dongs / kg. Après déduction de toutes les dépenses, les agriculteurs gagnent un bénéfice de 200 millions de dongs / ha, beaucoup plus que le modèle traditionnel.

Devant ces bénéfices, beaucoup d’agriculteurs des collines et montagnes de Hanoi se sont lancés dans la théiculture aux normes VietGAP. Nguyên Thi Son, présidente du Comité populaire de la commune de Ba Trai, a déclaré que dans l'avenir Ba Trai remplacera tous les plants de thé à faible rendement par de nouvelles variétés et créera 50ha de cultures supplémentaires, avec comme objectif que 100% des cultures de sa commune répondent aux normes VietGAP.



Un cadre du du Centre de développement des plantes de Hanoi guidant les agriculteurs de la commune
de hoà Thach, district de Quôc Oaï, Hanoi dans  la technique de la collecte de thé.



Production de thé bio dans la commune de Ba Trai, district de Ba Vi.


La famille de Nguyên Van Hoàng est exemplaire dans le développement du thé vert
dans la commune de Ba Trai, district de Ba Vi.



Le thé vert de Ba Trai produit par la famille de Nguyên Van Hoàng, commune de Ba Trai, district de Ba Vi, Hanoi. 
 
Les autorités de Hanoi ont demandé au centre de dresser un plan de développement de la théiculture high-tech pour la période 2016-2020, avec l’accent mis sur quatre zones :  Ba Vi, Soc Son, Chuong My et Quôc Oai, soit une superficie totale de 1000 ha. Les agriculteurs recevront l'aide de la ville pour la construction de routes, de systèmes d'irrigation, le traitement de l'environnement, 80% du prix des plants et des dépenses de produits phytosanitaires. En outre, le centre soutiendra la construction de trois modèles expérimentaux et 9 modèles de démonstration de la théiculture high-tech pour encourager les agriculteurs et les entreprises, ouvrant une direction durable pour développer les zones collinaires et montagneuses de Hanoi./.

 
Texte & photos: Hoàng Hà