10/07/2017 10:08 GMT+7 Email Print Like 0

La filière des citronniers «tu quy» dans la province de Hung Yên

Variété de citronnier productive, résistante aux attaques des insectes, donnant des fruits succulents, le citronnier «tu quy» est cultivé dans le district de Khoaï Châu, province de Hung Yên (à 40 km de Hanoi).
Nguyen Huu Ha, de la commune de Tan Dan, est l’un des  pionniers de cette culture. En 2012, il a importé d’Australie et des Etats-Unis cette fameuse variété puis a fait une greffe expérimentale sur 175  pamplemoussiers. Investissement initial: 15 millions de dongs. Début 2013, M. Ha a récolté 1,8 tonne de citrons et réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions de dongs.
 

Environ 25 à 30 jours après la mise en terre, l’agriculteur fertilise autour de chaque pied avec de la poudre
de soja et des engrais organiques, ce pour rendre les plantes plus résistantes aux insectes.



De la poudre de soja est déposée au pied du citronnier


Outre un système d’arrosage automatique…


…. le cultivateur utilise également des pistolets d’arrosage


Nguyen Huu Ha taille son citronnier d’ornement


Un coin du jardin  de citronniers d’ornement de la famille de Nguyen Huu Ha, commune Tan Dan,
district de Khoai Chau, province de Hung Yên



Un coin de la ferme de citronnier « tu quy » de la famille de Nguyen Huu Ha, commune Tan Dan,
district de Khoai Chau, province de Hung Yên



En plus de fournir des citrons comestibles, la variété « tu quy » a une valeur décorative.


En été, le cultivateur doit étendre au-dessus des plantations un filet pour garder frais les arbustes


La filière emploie des personnes à santé chancelante ou âgées de 50-60 ans, payées 130.000 dongs par jour

La culture du citronnier «tu quy» est plus rentable que d’autres variétés. Une variété ordinaire prend en moyenne 15 mois pour donner ses fruits, et chaque pied ne donne que de 10 à 20 kg de fruits à chaque récolte.  Le citronnier « tu quy », lui, produit à partir de 3 à 5 mois et la récolte est plus longue, de février à juin.

L’agriculteur, avant la plantation, doit travailler la terre, la saupoudrer de poudre de chaux, et creuser des fossés de drainage car le citronnier ne supporte pas les terres humides. Environ 25 à 30 jours après la mise en terre, l’agriculteur fertilise autour de chaque pied avec de la poudre de soja et des engrais organiques, ce pour rendre les plantes plus résistantes aux insectes.  Les 25 jours avant la récolte des fruits, l’agriculteur utilise un système d’arrosage goutte à goutte pour éliminer bactéries et insectes.

Un citronnier «tu quy » donne 100 kg de fruits par an et les citrons « tu quy » de Khoai Chau sont en vente dans les supermarchés « Soi Bien », installés à Hanoi, ou distribués par la SARL de commerce et de services Liên Anh, au prix de 50.000-60.000 dongs le kilo.

Succulents et doucement acides, les citrons « tu quy » sont consommés frais et utilisés pour préparer des sauces, jus de fruit et  limonades.  Cet arbuste a ouvert une nouvelle voie de développement économique, très rentable. Constatant la demande croissante en plantes d’ornement, les planteurs du citronnier « tu quy » ont commencé à fournir des services de location de citronniers en tant que plante d’ornement et des soins à domicile, au prix de 2 à 6 millions de dongs pour un petit arbuste et de 10 à 50 millions de dongs pour un grand.

Nguyen Huu Ha a initié 60 cultivateurs de Hung Yen et d’autres villes et provinces de Hai Duong, Ha Nam, Thai Binh, Quang Ninh aux techniques de culture de ce citronnier.



Des citrons  qui viennent d’être cueillis


Le citron « tu quy » est deux fois plus gros qu’une variété normale.


Les citrons « tu quy » sont consommés frais et utilisés pour préparer sauces, jus de fruit…


Les citrons « tu quy » sont en vente à Hanoi dans les supermarchés « Soi Bien », au prix de 50.000-60.000 dongs le kilo.

Un document demandant la création de la coopérative Phu Quy, spécialisée dans la culture de cette variété, est en cours d’élaboration, ce pour établir une marque commerciale, développer des débouchés et majorer le revenu des cultivateurs.

La culture des citronniers « tu quy » a créé une filière rentable dans le district de Khoai Chau./ .


Texte: Ngân Hà - Photos: Công Dat