24/08/2017 15:49 GMT+7 Email Print Like 0

Ba Vi mise avec succès sur l’arboriculture fruitière

Le district de Ba Vi (Hanoi)  était, il y a dix ans, une terre de collines en friche. Depuis le lancement de la campagne de Nouvelle ruralité, il est devenue une zone d’arboriculture fruitière à haut rendement. 
La famille de M. Chu Trong Nhan et Mme Phung Thi Tho du hameau de Vat Lai, commune de Vat Lai, est propriétaire de 12 ha qui étaient à l’origine des collines infertiles. Elle a réussi à développer un jardin fruitier standardisé et rentable en s’inspirant des modèles d’économie familiale typiques du district.

« A l’origine, ma famille cultivait des haricots mungo puis les doliques bulbeux. Les   recettes étaient utilisées pour payer nos employés  et réinvesties dans les cultures de pamplemoussiers ou longaniers, les plantes dont la culture est à long terme…. Par cette méthode, nous avons pu développer notre verger aux normes VietGAP   », a dit M. Nhung.

 

Un verger de la commune de Vat Lai, district de Ba Vi (Hanoi), qui abrite 5.000 pieds d’arbres fruitiers


Système d’arrosage automatique


Plusieurs paysans de Vat Lai appliquent les normes VietGAP, pour produire des fruits et légumes bio


Différentes plantes poussent sur le même verger à Vat Lai et donnent des fruits aux quatre saisons


Les agriculteurs de Ba Vi ont eu raison de miser sur les arbres fruitiers


 Les ananas de Vat Lai sont parfumés et savoureux grâce aux conditions pédologiques particulières


Arbres fruitiers à Vat Lai


L’agriculteur Bui Van Nghiep, de la commune de Vat Lai, ramasse ses longanes


Les longanes savoureux de Vat Lai


La joie des arboriculteurs du district de Ba Vi les jours de récolte

Le verger de M. Chu Trong Nhan compte plus de 1.000 pieds de pamplemoussiers de la variété Dien, 1.000 pieds de longaniers, 600 de jacquier, 300 d’ananas. 

«Plusieurs agriculteurs du district de Ba Vi appliquent le modèle de culture d’arbres fruitiers sur colline de la famille de M. Chu Trong Nhung et Mme Phung Thi Tho. Un modèle qui leur rapporte de bons revenus ».
(M. Ngô Viêt Hà, président de l’Association des paysans de la commune de Vat Lai)
M. Nhan fait également de l’élevage - cochons sauvages et poulets. Sa ferme réalise chaque année un chiffre d’affaires de 4,5 à 5 milliards de dongs, et plus de 2 milliards de dongs de bénéfices. Les fruits  comme pamplemousses Dien, longanes Huong Chi, ananas Suoi Hai  sont écoulés sur les marchés de Hanoi mais aussi achetés par  des sociétés de vente au détail dont Vinmart, relevant de Vingroup.

Outre les pamplemoussiers Dien, longaniers Huong Chi, goyaviers de Taïwan… le district de Ba Vi continue de développer les « plantations traditionnelles » telles qu’ananas, bananiers, jujubiers qui rapportent des revenus importants aux agriculteurs.

Les ananas de Vat Lai, à la chair   ferme et parfumée, sont en vente dans les marchés au prix de 9.000 dongs/unité. Ce fruit rapporte  près de 200 millions de dongs par ha.

Le jujubier et le bananier sont cultivés dans les communes aux bords de la rivière Tich. La coopérative agricole Thuan My en gère environ 40 ha.

Thuan My a été l’une des premières communes du district à avoir défriché des collines, créant de nouvelles zones de culture. Les champs en friche ont laissé la place à des arbres fruitiers…. qui s’étendent désormais à perte de vue et ont changé la physionomie du district./.
 
Texte: Thuc Hiên – Photos: Viêt Cuong