10/05/2019 17:22 GMT+7 Email Print Like 0

Visite à la pagode Minh Thanh

Située sur une colline en pente douce, à environ 2 km du centre-ville de Pleiku, ville montagneuse  du Tay Nguyen (Hauts Plateaux du Centre), la pagode Minh Thanh se distingue par un complexe architectural unique d'une beauté féerique et ancienne qui attire de nombreux touristes.
La pagode Minh Thanh a été construite en 1964. Au fil de l'histoire, ses nombreuses parties ont été endommagées. En 1997, elle a été restaurée. Après ce processus qui a duré plus de 10 ans, la pagode a fait peau neuve avec une beauté orientale unique marquée par les influences de l'architecture japonaise, chinoise et taïwanaise. Elle n'est pas seulement un endroit où les bouddhistes viennent adorer le Bouddha, elle attire également de nombreux touristes.

Les ouvrages architecturaux uniques et majestueux de la pagode Minh Thanh sont le sanctuaire de 16m de haut, le plafond en bois Po mu (Fokienia) (bois des forêts du Tay Nguyen). Particulièrement, l’ensemble des portes de la pagode sont en bois d’Afzelia xylocarpa avec les bas-reliefs très délicats présentant les quatre Rois célestes. Ces portes, de 6m de haut et de 16 cm d’épaisseur, figurent parmi les plus grandes au Vietnam.



Panorama de la pagode Minh Thanh à Pleiku, province de Gia Lai.


Située au 14 A, rue Nguyen Viet Xuan, quartier de Hoi Phu, à 2 km au sud-ouest du centre-ville de Pleiku, la pagode
Minh Thanh est un grand ensemble d’ouvrages architecturaux bouddhiques installés sur une colline en pente douce.



Sanctuaire dans la pagode de Minh Thanh.


Stupa à 9 étages, de 70m de haut, contenant des reliques de Bouddha (à gauche), dont le sommet majestueux s’élancent
vers le ciel bleu.



Gros plan de l’architecture du stupa à 9 étages et 70m de hau contenant des reliques de Bouddha  


L’ensemble des portes de la pagode sont en bois d’Afzelia xylocarpa avec les bas-reliefs très délicats des quatre Rois
célestes. Ces portes, de 6m de haut et de 16 cm d’épaisseur, figurent parmi les plus grandes connues au Vietnam.



Dans la cour dans l’enceinte du sanctuaire de la pagode de Minh Thanh trônent de grandes statues d’Arhat en pierre. 


Les œuvres d’art sculptural à la pagode de Minh Thanh sont basées sur la philosophie du Grand Véhicule (ou mahâyâna). 


Elles couvrent à la fois les aspects littéraires et philosophiques, presque toutes la quintessence de l’idéologie et de la
littérature du Grand Véhicule sont présentées sur ces œuvres. 



La pagode Minh Thanh est connue de nombreux touristes pour son style architectural similaire à celui des pagodes du Japon   avec des toits cintrés.

L’architecture de la pagode concentre les élites de l’idéologie et de la littérature du Grand Véhicule (ou mahâyâna). Le sanctuaire à deux étages comprend le lieu de culte de Sakyamuni et celui de la grande compassion. Le sanctuaire est aménagé dans une forme simple du mandala.

C’est un cercle qui est symbolisé par une fleur de lotus fleurie, ce cercle est lié fondamentalement à la cosmologie du Grand Véhicule (ou mahâyâna). En général, il y a deux mandalas. Le mandala kongōkai, dit aussi mandala du Monde du diamant, symbolise la sagesse du témoignage de Bouddha. Le garbhadhātu-maṇḍala est le symbole de porter secours aux êtres. Chaque mandala est basé sur certains points idéologiques de l’Ecole du Grand véhicule.
Dans le sanctuaire il y a l’autel dédié au Bouddha de 6m de long et de 1,2m de haut. Quatre statues du Bodhisattva Avalokitesvara aux mille bras et mille yeux, de 8m de haut et de 3,5m de large, sont installées dans quatre coins du sanctuaire. Particulièrement, 18 statues d'Arhat en bois de jaquier de 1,3m de haut pesant près de 300kg chacune, sont toutes dorées de manière très harmonieuse.

Deux tours se trouvent à deux côtés devant le sanctuaire : tour du clocher et tour dédiée au culte des ancêtres fondateurs. Juste devant la cour de la pagode, une statue du Bouddha Amitabha en pierre, de 7,5m de haut et 40 tonnes de poids, est érigée au milieu du lac Lien Tri où les  lotus sont en fleur  toute l’année. Devant ce lac est installé un brûle-encens en bronze de 4m de haut et de plus de 4 tonnes, qui est considéré comme le plus grand du Vietnam. 


La pagode, qui a été construite en 1964 sur environ 20.000m² par le Bonze supérieur Thich Giac Dao, est le lieu de culte   
des bouddhistes de la région. 



Le bonze supérieur fait le culte dans le sanctuaire de la pagode


Des statues d’Arhat en pierre blanche très grandes sont installées dans l’enceinte de la pagode.


Les carillons éoliens anciens dans la pagode de Minh Thanh


Bien que la pagode ait été restaurée à plusieurs reprises, elle a conservé  intacte sa beauté ancienne et attire, pour cette
raison, de nombreux touristes.



Dans l’enceinte de la pagode, de nombreux petits paysages comme lacs et arbres sont aménagés de manière harmonieuse.

Un stupa à 9 étages de 70m de haut contenant des reliques de Bouddha, dont le sommet majestueux s’élance vers le ciel bleu, est situé à gauche de la pagode.

Les œuvres d’art sculptural de la pagode sont basées sur la philosophie du Grand Véhicule (ou mahâyâna). Elles couvrent à la fois les aspects littéraires et philosophiques, presque toutes la quintessence de l’idéologie et de la littérature du Grand Véhicule sont présentées sur ces œuvres.

A l’extérieur de l’enceinte de la pagode, de nombreux petits paysages comme lacs et arbres sont aménagés en alternance, créant un environnement naturel vert, frais et harmonieux qui fait écho à l’atmosphère majestueuse de la pagode. Bouddhistes comme visiteurs laissent derrière eux tous leurs soucis et se plongent dans une nature et un espace d'une grande quiétude./. 

Texte et photo : Cong Dat