31/08/2018 17:05 GMT+7 Email Print Like 0

Une scientifique appliquant les nanoparticules d’argent dans la vie quotidienne

La docteur Trân Thi Ngoc Dung, chef de la section des technologies respectant l’environnement, antenne de l’Institut de la technologie et de l’Environnement relevant de l’Académie des Sciences Technologies du Vietnam, est une scientifique réputée dans la recherche sur les nanoparticules d’argent

« Comme je suis une femme, je pense toujours aux travaux ménagers qui inspirent mes études et m’ont incité  à mener des études sur les objets au service du quotidien », a-t-elle confié.  En 2002, Dung a entamé au Vietnam des recherches en la matière.

La nanotechnologie est déjà au cœur de notre vie, puisque des nanoparticules entrent dans la composition de nombreux produits de notre quotidien. Les crèmes solaires contiennent ainsi de nanograins de dioxyde de titane, tandis que de nombreux dentifrices, jouets pour enfants et désinfectants intègrent des nanoparticules d'argent. Ces dernières peuvent également entrer dans la composition des textiles des vêtements en raison de leurs propriétés antibactériennes.
 
Selon Tran Thi Ngoc Dung, l’argent est en effet un métal ayant une forte capacité antibactérienne. Il fut utilisé d’autrefois, par les Vietnamiens dans le traitement des empoisonnements. Elle a consacré 10 ans  à mener les études sur les nanoparticules d’argent.

Son étude sur  un  masque d’hygiène respiratoire enduit de  nanoparticules d’argent a dépassé une série de projets et est devenu un excellent candidat d’un projet d’investissement sur la protection de l’environnement d’une ONG belge.



Trân  Thi  Ngoc Dung reçoit le prix 2017 L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science


Trân  Thi  Ngoc Dung à la cérémonie de remise du prix 2017 L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science


Trân  Thi  Ngoc Dung vérifie l’activité antibactérienne de masques d’hygiène respiratoires recouverts de nanoparticules
d’argent



L’activité antibactérienne des masques d’hygiène respiratoires recouverts de nanoparticules d’argent est testée 


Echantillons de tissus au charbon actif


Dung ajoute  des nanoparticules d’argent à des tissus au charbon actif 


Eau dentifrice contenant des nanoparticules d’argent, conçue par Trân Thi Ngoc Dung 


Des produits contenant des nanoparticules d’argent, fruit des recherches de Dung, en vente sur le marché

Sa recherche a intéressé également des donateurs qui trouvaient une grande nécessité dans la création d'un masque d’hygiène respiratoire au Vietnam. 

Cinq femmes scientifiques d’exception ont reçu le Prix 2017 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, dans le domaine des sciences des matériaux et  de la vie. Le docteur  Trân  Thi  Ngoc Dung a été récompensée pour ses recherches sur la solution de  nanoparticules d’argent.  Son produit a été analysé et évalué pour son activité antibactérienne sur les agents pathogènes humains tels que E. coli, Coliform, S. aureus, P. aeruginosa, Aci. baumannii, Streptococcus, Vibrio cholerae, Enterococcus feacalis, N. gonorrhoeae, Candida albicans....
Après, des représentants d’un groupe japonais sont venus au Vietnam  rencontrer  Dung pour discuter d’un projet de production de masques d’hygiène respiratoire enduits de nanoparticules d’argent pour le marché du Japon. Cependant, la production de la partie vietnamienne n’a pas pu  satisfaire  les commandes à grande  quantité  et  ce projet a dû être stoppé.

D’autres  produits à base des nanomatériaux, aussi fruit des recherches de Dung, ont été fabriqués et écoulés sur le marché vietnamien: solution sanitaire pour femme, eau dentifrice, couches de bébé, nettoyants pour plaies, serviette humide, vêtements antibactériens…


Dans son « Etude sur les nanoparticules d’argent et leurs applications dans la purification de l’eau potable», Dung a proposé des solutions de purification des sources d’eau, ce pour contribuer  à l’alimentation en eau potable de familles habitants des régions inondées ou en pénurie d’eau.

Sa recherche sur « le perfectionnement des technologies de fabrication des bandes de gaze recouvertes de nanoparticules d’argent pour la thérapie des plaies et brûlures » a été approuvée par le conseil scientifique,  qui l'a jugée excellente après sa mise en service à titre expérimental dans certains hôpitaux.

Selon Dung,  une bande de gaze recouverte de nanoparticules d’argent se vend 50 dollars aux Etats-Unis et 14 dollars au moins en Chine, tandis que le prix de son produit est de 8 à 30 fois moins cher, et de qualité équivalente./.

 
Texte : Thao Vy – Photos : Tât Son
 
Articles Déjà publiés