15/03/2018 16:27 GMT+7 Email Print Like 0

Un marché noyé dans la brume

Le marché d’Y Ty, commune éponyme, district de Bat Sat, province de Lao Cai, est original car vendeurs et acheteurs communiquent dans différentes langues et ne se comprennent presque pas. C’est pourquoi  les transactions se déroulent souvent avec des signes, des sourires… et des poignées de mains quand la vente est conclue.
Le marché d’Y Ty a lieu tous les samedis. Là se rassemblent des montagnards des ethnies minoritaires Ha Nhi, Dao Rouge, Ray et H’Mong venus des villages alentours.  Il commence au petit matin, lorsque les montagnes et forêts sont encore noyées dans la  brume. C’est un lieu de transactions mais  aussi de rencontres et de divertissement pour ces rudes montagnards.
 

Un coin du marché d’Y Ty


Des habitants viennent au marché acheter des baguettes d’encens


Le marché d’Y Ty est réputé pour les plantes médicinales des montagnards de l’ethnie Ha Nhi


Des canards élevés par les Ha Nhi noirs


La région montagneuse d’Y Ty donne des légumes et fruits succulents


Les étals de vêtements sont fréquentés surtout aux séances de marché du printemps


Un coin d’un stand de bijoux pour femmes au marché d'Y Ty


Les femmes  Ha Nhi essaient de nouveaux ustensiles de cuisine 


Les femmes Ha Nhi font leurs achats au marché  d’Y Ty 


Les femmes H’Mong  à un stand de vêtements au marché  d’Y Ty 


La joie d’une jeune fille H’Mong en choisissant des tissus en couleur

Les locaux viennent vendre des produits qu’ils ont fabriqués ou cultivés, part exemple les légumes et fruits des Ha Nhi. Vang Thi Noi, de l’ethnie Ray, porte un gros sac de baguettes d’encens sur le dos. Elle avoue qu’elle à fait plus de 40 km à pied pour venir  au marché!   

Le marché d’Y Ty est le plus animé en juin et octobre. A cette période, les touristes viennent contempler les rizières en gradin inondées et la récolte de produits agricoles qui bat son plein.
Mme Chao Xu May, de l’ethnie Dao rouge, est ravie d’avoir acheté de bonnes hottes. « Ce n’est qu’au marché d’Y Ty que l’on trouve des hottes de cette qualité », explique-t-elle.  Les hottes, tissées par M. Xong A Xe, de l’ethnie Ha Nhi, sont en effet réputées pour leur beauté et leur solidité.

Le marché d’Y Ty, niché au pied de la montagne Nhu Co San, est souvent noyé dans la brume. Il est devenu au fil des années un site touristique où l’on peut découvrir la quintessence des marchés de montagne./.
Réalisé par Trân Hiêu – Viêt Cuong