15/09/2015 09:46 GMT+7 Email Print Like 0

Tiên Diên, village natal du grand poète Nguyên Du

Le grand poète vietnamien Nguyên Du (1765 - 1820) est l'auteur du célèbre Truyên Kiêu ou Kim Vân Kiêu. Ce poème écrit au début du XIXe siècle en nôm est composé de 3.254 vers adoptant la métrique luc bat ("six et huit pieds intercalés", en vietnamien). Considéré comme l'œuvre littéraire vietnamienne la plus importante jamais écrite, le Truyên Kiêu a été traduit en plus de 30 langues (dont dix versions en français).
Au Sud du pont Bên Thuy, à cheval entre les deux provinces de Nghê An et Hà Tinh, le site national spécial Nguyên Du se situe dans la commune Tiên Diên, district de Nghi Xuan, province de Hà Tinh. Le site a été créé en 1965, à l'occasion du bicentenaire de la naissance  du grand poète vietnamien Nguyên Du. "Le 27 septembre 2012, le site était classé par le Premier ministre site national spécial", a informé Hô Bach Khoa, chef du Comité de gestion du vestige.

Le site national spécial dédié au grand poète Nguyên Du se trouve à Tiên Diên, sa commune natale.  Avant la célébration du  250e anniversaire du grand poète, nous sommes venus visiter ce lieu chargé d'histoire.

Le site réunit  des constructions de la famille des Nguyên vivant là depuis 400 ans, et se divise en six secteurs: les autels dédiés à Nguyên Nghiêm et Nguyên Trong, deux maisons des lettrés, le tombeau de Nguyên Du, un musée et une maison de culte dédiés au poète.


Le tombeau de Nguyên Du dans la commune de Tiên Diên, district de Nghi Xuân, province de Hà Tinh. Photo: Trong Chinh


 Une statue du grand poète installée devant la maison du souvenir. Photo: Viêt Cuong


 Un coin du site national spécial de Nguyên Du.  Photo: Viêt Cuong


La porte d’entrée dans l’ancien jardin de la famille des Nguyên. Photo : Trong Chinh


Maison de culte et tombeau du duc Nguyên Nghiêm, père du grand poète, au hameau de Minh Quang,
commune de Tiên Diên. Photo: Viêt Cuong



Des statues au style architectural des Le postérieur, tombeau du duc Nguyên Nghiêm. Photo: Viêt Cuong


La maison commune Cho Tro.  Photo: Viêt Cuong


Maison des lettrés de la famille des Nguyên, où autrefois les lauréats  de la région
déclamaient des vers. Photo: Trong Chinh



Une plaque de pierre installée devant la maison des lettrés. Photo: Trong Chinh


Motifs sophistiqués sur la charpente  en bois de la maison commune Cho Tro. Photo: Viêt Cuong

Pour fêter le 250e anniversaire de Nguyên Du, les infrastructures de ce site national seront remises en état, notamment la cour, les portes d’entrée, les objets exposées…. On se dépêche de nettoyer les allées, d'installer des tableaux de signalisation, de protéger les constructions contre les insectes… Des travaux d'un coût de près de 27 milliards de dongs.
Le tombeau de Nguyên Du se trouve au champ Cung, cimetière de la famille des Nguyên. La stèle funéraire porte les inscriptions “Tiên Điền Nguyễn tiên sinh phần mộ” (Tombeau de Nguyên à Tiên Diên). Juste à côté se trouve la maison de culte dédiée à Nguyen Du, construite en 1825, qui abrite un autel où trônent quatre tablettes en pierre sur lesquelles sont gravées l’inscription "Thanh Hiên Nguyễn Tiên Sinh" (Thanh Hiên Nguyễn). De son vivant, Nguyên Du était en effet surnommé « Thanh Hiên », et son célèbre recueil de poésie se nomme d'ailleurs « Thanh Hiên ». La maison de culte, dont une partie fut dégradée, a été remise en état en 1956. 

Dans le cimetière de la famille des Nguyên se trouve aussi l’autel et le tombeau du duc Nguyên Nghiêm, père de Nguyên Du. Son style architectural est des Lê postérieurs.

Les maisons des lettrés 1 et 2 de la famille des Nguyên servirent jadis de lieu  où  des habitants de Tien Dien déclamèrent des vers. Elles furent brûlées en 1970, puis rénovées.

Une allée couverte de briques conduit des maisons de lettrés à la maison communale du marché Cho Tro, en bois de jacquier.  Il abrita jadis des objets se rapportant à Nguyên Du et à la famille des Nguyên. Actuellement, ces objets sont conservés au musée et à la maison communale. Là le touriste peut  acheter des célèbres Truyên Kiêu ou Kim Vân Kiêu comme souvenirs.



La maison du souvenir  préserve plus de 1.000 objets se rapportant à la vie de Nguyên Du
et de la famille des Nguyên. Photo: Viêt Cuong



Soucoupe d’encre que le grand poète Nguyên Du utilisa de son vivant. Photo: Viêt Cuong


Un service de verres d'alcool  utilisé jadis par Nguyên Du. Photo: Trong Chinh


Assiettes sur lesquelles figurent des dédicaces de  Nguyên Du écrites lors qu’il était ambassadeur vietnamien
en Chine sous la dynastie des Qing, en 1813. Photo: Viêt Cuong



Des objets personnels de Nguyên Du. Photo: Trong Chinh


Le livre de géographie Nghi Xuân propre à Tiên Diên,  pays natal de Nguyên Du. Photo: Trong Chinh

A la fin d’une visite du site, le touriste passe par la maison du souvenir qui donne sur la façade du site. Ouverte en 2003, elle préserve des documents, tableaux et photos illustrant des œuvres de Nguyên Du et certains de ses objets personnels: soucoupe d'encre, fioles et verres à alcool, bois de cerf servant de porte-manteaux, boussole, bas-relief en bois montrant un docteur (Tiên si) frais émoulu revenant triomphalement à son village natal…. /.
 
Texte : Thao Vy – Photos : Viêt Cuong