05/11/2019 11:35 GMT+7 Email Print Like 0

Théâtre: une adaptation française du Truyên Kiêu

Mis en scène par Christophe Thiry, directeur du Théâtre Attrape à Paris, le théâtre musical « Kim Vân Kiêu » a été présenté aux spectateurs Hanoïens le 25 septembre à l’Institut français de Hanoï (L’Espace).
Christophe Thiry a décidé d’apporter la pièce Kim Vân Kiêu aux spectateurs après avoir lu le « Truyên Kiêu » (Histoire de Kiêu) offert par un ami vietnamien fidèle à son théâtre parisien. Thiry a été très impressionné par la profondeur et la vivacité de ce poème épique vietnamien, et a cru fermement en sa possible adaptation  sur scène.

Bien qu’il n’ait jamais été au Vietnam, Thiry a transformé le « Truyên Kiêu » en un théâtre musical touchant le public. Il a travaillé avec tous les domaines artistiques : repartir les dramaturgies, couper les scènes,….

Le réalisateur français a associé différents genres artistiques tels que  théâtre,  danse,   opéra,… afin d’exprimer l’humour, la légèreté, la profondeur, la poésie, la tendresse et même la cruauté… que contiennent le « Truyên Kiêu ».
 

Le réalisateur Christophe Thiry et des artistes français rencontrent la presse avant la représentation. Photo: Nguyen Thi Hông.


Thuy Kiêu et son premier amour, Kim Trong. Photo: Trân Thanh Giang.


Thuy Kiêu et Thuc Sinh. Photo: Trân Thanh Giang.


Thuy Kiêu est vendu au bordel de Tu Bà par So Khanh. Photo: Trân Thanh Giang.


 
Thuy Kiêu est maltraitée par Tu Bà. Photo: Trân Thanh Giang.


Héros Tu Hai. Photo: Tran Thanh Giang.


Kieu rencontre Kim Trong après son mariage avec la sœur de Kiêu, Thuy Vân. Photo: Trân Thanh Giang.


Artistes français et deux musiciens vietnamiens lors de la dernière partie du spectacle. Photo: Trân Thanh Giang.


 
Nicolas Simeha chante Da Cô Hoài Lang en vietnamien, accompagné par les musiciens vietnamiens Mai Thanh Son và Mai Thanh Nam. Photo: Trân Thanh Giang.


Le réalisateur français a associé différents genres artistiques tels que  théâtre, danse, opéra et chant. Photo: Trân Thanh Giang.


Le réalisateur Christophe Thiry et les artistes remercient le public. Photo: Trân Thanh Giang.

La vie de Kiêu est racontée dans des chapitres comme «Prédestination prévue», «Les trois malheurs de Kieu», «La vengeance et le procès», «La trahison» et la finale. Les actes ont été transformés avec souplesse grâce à l'interprétation d’artistes talentueux.  Nicolas Simeha et Aini Iften sont les narrateurs. Sarah Bloch joue Kiêu tandis que Guillaume François joue Tu Hai, le mari de Kieu. Odile Heimburger interprète Thuy Vân, la petite-sœur de Kiêu, et Pascal Durozier  le rôle de Tu Ba, propriétaire de la maison close.

Outre le piano, la guitare basse, les instruments traditionnels vietnamiens tels que  đàn nguyệt (luth vietnamien), đàn bầu (monocorde), phách (cliquettes en bambou), ou  trống da trâu (tambour de peau de buffle) ont contribué non seulement au succès du spectacle mais aussi à la fusion entre  musique traditionnelle vietnamienne et musique contemporaine. Les deux musiciens vietnamiens Mai Thanh Son et Mai Thanh Nam ont réussi à harmoniser les arts occidentaux et vietnamiens. « Nous respectons l’idée initiale de la troupe mais nous réfléchissons toujours à une manière de combiner harmonieusement  musiques occidentale et vietnamienne », a déclaré Mai Thanh Son.

Le spectacle de Kim Vân Kiêu a été couronné de succès lors de sa première apparition à Paris en 2017./.

Texte: Ngân Hà - Photos: Trân Thanh Giang