19/06/2015 09:25 GMT+7 Email Print Like 0

Les marionnettes sur l'eau du village de Dào Thuc

La guilde de marionnettes sur l'eau du village Dào Thuc, à Dông Anh, à 10km de Hanoi, est bien connue à la fois dans le pays et à l'étranger. Elle a joué dans plusieurs pays étrangers comme la Chine, les Pays-Bas, la Thaïlande et le Japon. Le village est même devenu une destination intéressante pour les étrangers désireux de découvrir la culture du delta du fleuve Rouge.
Pour s’y rendre, prendre l'autoroute n° 3 de Hanoi au centre de Dông Anh, puis tourner à droite et continuer sur 10 km. 

Ngô Minh Phong, chef de la guilde du village de marionnettes sur l'eau, nous a parlé de l'histoire locale des marionnettes sur l'eau. Selon lui, le maître des marionnettes sur l'eau était Nguyên Dang Vinh, eunuque sous le règne du roi Lê Y Tông (1735-1740). Après son retour, il a enseigné aux villageois le tissage, la menuiserie et les marionnettes sur l'eau. Seules les marionnettes sur l'eau ont subsisté jusqu'à présent. Pour lui rendre hommage, chaque année, le 24e jour du 2e mois lunaire, les villageois organisent une cérémonie cultuelle.


Les marionnettes sont fabriquées à partir de bois léger, qui est coloré et laqué,
puis elles sont attachées à une tige de bambou et contrôlées par des poulies.


Même les petits détails sont soigneusement examinés avant la représentation.


Les marionnettistes exécutent des sketches inspirés de scènes de la vie campagnarde,
le tout accompagné de chansons folkloriques.


La musique folklorique contribue à animer les spectacles.


À la fin du spectacle, le store en  bambou séparant les marionnettistes du public est levé.

Thuy Dinh, une réplique de l'architecture traditionnelle du nord, trône sur un bel étang. C’est la scène des marionnettes sur l'eau. Les marionnettistes se tiennent à mi-corps dans l'eau derrière le Thuy Dinh, caché du public par un écran en bambou. Ils manipulent les marionnettes avec des tiges de bambou équipées de cordes et poulies. «L’art scénique s’est amélioré grâce à la combinaison des cordes et des tiges de bambou », a déclaré Phong. Chaque mouvement des marionnettes doit être naturel et correspondre aux discours des personnages ainsi qu’aux mélodies et rythmes de la musique de fond.

Les sketches sont étroitement liés au folklore ou aux routines quotidiennes dans la campagne vietnamienne. Ceux des pétards et du lever du drapeau, des danses du dragon, des  danses du paon, la légende de Thach Sach... plaisent le plus au public. Chaque spectacle comprend 10-15 sketches.

La guilde de marionnettes sur l'eau de Dào Thuc a plus de 50 membres, la plupart agriculteurs.  Ce sont eux qui confectionnent les marionnettes en bois, inspirées de personnages de contes. Haute de 30 à 40 cm, elles sont laquées pour résister à l'eau. Ils créent également de nouveaux sketches pour enrichir les spectacles. La guilde a reçu beaucoup d'éloges du public national et international. Elle a remporté une médaille d'or lors de la Journée culturelle des ethnies en 1989 et une médaille d'argent au 1er Concours national de marionnettes sur l'eau en 1994.


Les riziculteurs ont la part belle dans les spectacles de marionnettes sur l'eau.


L'élevage de canards.


L'art du chant Van est aussi abordé dans les  marionnettes sur l'eau.


La danse des phénix.
 

L'image familière du buffle et du laboureur.


"Wu Song tuant le tigre".


Des spectateurs étrangers enchantés par le spectacle.


Spectateurs prenant des photos.

Chaque mois, de nombreux groupes de touristes étrangers viennent assister aux spectacles. Takashima Fujiko, un touriste japonais, a confié : «C’est la première fois que je viens au Vietnam. J’ai visité de nombreux lieux intéressants à Hanoi mais en regardant le spectacle de marionnettes sur l'eau à Dào Thuc, j’ai pu mieux comprendre la culture et les gens. Les habitants d’ici sont humbles et accueillants.»./.
Texte: Ngân Hà - Photos: Trân Thanh Giang