29/04/2016 10:50 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam sous le pinceau de la peintre N.R.Deniale

« Mon exposition est fruit de ce que je me sens du croisement culturel entre le Maroc et le Vietnam, de la culture et la vie quotidienne des Vietnamiens distingués d’une grande charité. », a partagé la peintre N.R.Deniale, femme de l’ambassadeur du Maroc au Vietnam à son exposition «Du cœur à l’âme», récemment organisée à Hanoi. 
Mme N.R.Deniale est venue avec son mari au Vietnam en 2007, et nourrit une passion pour la peinture, elle a suivi un cours les peintures de laque poncée à l’école des Beaux-Arts appliqués  à l’industrie de Hanoi. Après les cinq années d’études, elle était le seul étudiant étranger sanctionné d’un diplôme à mention très bien pour cette discipline. C’était le recteur de  l’école qui  l’a distribué le diplôme.

«Obtenir un diplôme à mention très bien en peintures de laque poncée, ce n’est pas facile pour un étudiant, soit vietnamien ou soit étranger. Aujourd’hui, en regardant les peintures exposées de Mme N.R.Deniale, j’y voit la patience, le talent et l’amour pour les arts vietnamiens d’un peintre étranger», a estimé Lê Kim My, qui a enseigné l’art de laque poncée à Mme N.R.Deniale à l’école des Beaux-Arts appliqués  à l’industrie de Hanoi. 


L’exposition “ Du coeur à l’âme” du peintre peintre N.R.Deniale, femme de l’ambassadeur du Maroc au Vietnam,
tenue au musée de l’Ethnologie du Vietnam (Hanoi) 



Des amis vietnamiens et étrangers  de la femme de l’ambassadeur du Maroc rendent visite à l’exposition. 


L’exposition “ Du coeur à l’âme” suscite un grand intérêt de nombreux spectateurs. 


La culture vietnamienne des temps anciens attire plusieurs spectateurs 

Une trentaine de tableaux exposés sont puisés dans les anciennes rues animées de Hanoi, les paysages pittoresques de la baie d’Halong et les champs en terrasse au Nord-Ouest du Vietnam, les citadelles magnifiques au Maroc telles que Fes, Rabat, Marrakech et avec  des matières traditionnelles vietnamiennes comme laque poncée ou laque.

Mme Nguyên Thi Lan, une autre enseignante de Mme N.R.Deniale a partagé « C’est l’amour pour la peinture qui nous a aidé à gagner la différence en langues en classe. Le spectateur ne trouve aucune différence entre les tableaux laqués du Vietnam et du Maroc car ces deux arts qui se mélagent et s’harmonient dans les créations de Mme N.R.Deniale grâce à son goût sublime et l’amour pour le Vietnam de Mme N.R. Deniale ».

« Les deux tableaux sur les fleurs de pêcher et du kumquat, les plantes préférées des Vietnamiens à l’occasion du Têt traditionnel me plaisent le plus. J’ai vécu à plusieurs pays, en Espagne, en Afrique du Sud, au Canada, en Grande-Bretagne…. Mais fêter le Têt traditionnel au Vietnam me donne les meilleures expériences. La période au Vietnam, un pays des merveilleurs m’a inspiré, me permet d’exprimer en peinture et de créer des œuvres artistiques magnifiques ».



Des oeuvres exposées: 


Le temple Ngoc Son. 


Des marchands ambulants. 


Des branches de pêcher en fleurs à l’occasion du Têt traditionnel. 


La paix


Lotus blancs. 


Marchand de fleurs ambulants


Porte Ô Quan Chuong


Rues hanoiennes

Texte: Ngân Hà – Photos: Khanh Long 
 
Articles Déjà publiés