08/08/2019 23:23 GMT+7 Email Print Like 0

L’ASEAN s’attaque aux déchets plastiques dans les océans

La pollution de la mer par les déchets plastiques est considérée actuellement  comme le 2e  défi dans le monde, après le changement climatique, et les pays d’Asie du Sud-Est sont passés à l’action pour réduire la quantité de déchets plastiques rejetés dans l’environnement. 
Selon les statistiques du programme  Environnement de l’ONU, chaque année, environ 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés en mer, menaçant la vie des êtres marins, des plus petits aux plus grands. Les baleines sont en effet aussi des victimes directes de la pollution plastique.

L’Asie est le continent qui rejette le plus de déchets plastiques en mer,  représentant 60% du montant total, et 4 des 5 pays asiatiques les plus pollueurs  sont  en Asie du Sud –Est, dont le Vietnam.


Selon McKinsey & Company, la Chine, la Thaïlande, le Vietnam, l’Indonésie et les Philippines connaissent une explosion en matière de produits de consommation, mais manquent d’infrastructures de traitement des déchets. Si l’environnement marin est pollué, l’ASEAN perdra une importante source de revenus apportée par les mers et nombre de  travailleurs  perdront leur emploi..


Une décharge à Manille (Philippines). Photo : AFP /AVI


Une baleine échouée dans la Réserve de Wakatobi, province de Sulawesi (Indonésie), dont l’estomac contient 6 kg de déchets plastiques. Photo : AFP/AVI


Déchets sur une plage de la commune insulaire de Cam Binh, ville de Cam Ranh, province de Khanh Hoa.  Photo : Duong Chi Tuong : AVI
 
Selon Theresa Mundita S Lim, directrice du Centre ASEAN pour la biodiversité, certains pays ont déployé des programmes concrets afin de limiter la consommation de produits en plastique.

Le gouvernement du Brunei  a fixé en 2019 l’objectif  de ne pas utiliser de sacs  plastiques dans les supermarchés. Il encourage les habitants à utiliser des sacs biodégradables.

Au Cambodge, plusieurs supermarchés font payer 0,1 USD le sac plastique, dans un effort pour réduire leur usage. Le Laos, quant à lui, encourage l’utilisation de sacs biodégradables dans les lieux publics.

En 2014, le gouvernement thaïlandais a  accordé la priorité au  traitement des ordures avec des politiques de réduction des sacs et objets plastiques au sein des organes gouvernementaux et sociétés, et a interdit l’utilisation d’objets plastiques dans les sites touristiques. Avec comme objectif de recycler 60% des déchets plastiques en 2021, il compte taxer les sacs plastiques. Chaque année, deux millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés dans l’environnement en Thaïlande.

Le Vietnam a lancé une lutte sans merci contre les déchets plastiques rejetés en mer.  Récemment, le 8e Congrès national  du CC du PCV (12e mandat) a promulgué une résolution portant sur la stratégie de développement durable de l’économie marine jusqu’en 2030, et Vision jusqu’en 2045. Le gouvernement a commencé  à concevoir un plan d’action national de gestion des déchets plastiques en mer, via l’élaboration de politiques de maîtrise de la pollution plastique.


Le Premier ministre Nguyên Xuan Phuc et des délégués participant à une marche appelant la communauté à passer à l’action contre les déchets plastiques. Photo : Thông Nhât : AVI


Un machine de collecte des déchets plastiques sur la plage de Kuta, près de Denpasar, à Bali (Indonésie). Photo : AFP/AVI

Collecte des déchets plastiques sur la plage de Dinh Cau, district de Phu Quoc, province de Kiên Giang, Photo : Le Huy Hai – AVI
 

Une maquette représentant un poisson géant conçue à partir de déchets plastiques collectés sur la plage de My Khe, province de Da Nang. Photo : Trân Le Lâm


Les 500 membres de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh  nettoient la plage de Doi Duong, ville de Phan Thiet, province  de  Binh Thuân.  Photo : Nguyên Thanh/AVI


Habitants et touristes collectent des déchets sur la plage de Mui Ne, province de Binh Thuân. Photo : Nguyên Thanh : AVI



Transport d’un compresseur de déchets dans le district insulaire de Truong Sa. Photo : AVI 

D’autres  nations ont défini des politiques ambitieuses pour réduire le volume de déchets plastiques. Le gouvernement indonésien s’est engagé à accorder, chaque année,  un milliard d’USD  pour  diminuer de 70%   la quantité de déchets plastiques en mer avant 2025.  Aux Philippines, bien que l’interdiction d’utilisation des sacs  plastiques ne soit pas lancée dans l’ensemble du pays,   certaines localités ont commencé à contrôler leur utilisation. Des  supermarchés ont remplacé les sacs plastiques par des sacs en papier et encouragent leurs clients à apporter leur propre sac. La Malaisie est en train d’estimer la proposition d’interdire l’usage des sacs plastiques./ .
 
Texte : VI – Photos : AFP, AVI