14/05/2019 15:56 GMT+7 Email Print Like 0

L’ananas Tac Cau, une variété très prisée dans le Sud

L’îlot de Tac Cau et les zones environnantes des districts de Chau Thanh et Go Quao de la province de Kien Giang (Sud), avec leurs conditions pédologiques et leur position géographique spécifiques, ont formé une région spécialisée dans la culture d’ananas de la variété Tac Cau de qualité, bien connue dans tout le Sud.
L’îlot de Tac Cau et les zones environnantes des districts de Chau Thanh et Go Quao de la province de Kien Giang (Sud), avec leurs conditions pédologiques et leur position géographique spécifiques, ont formé une région spécialisée dans la culture d’ananas de la variété Tac Cau de qualité, bien connue dans tout le Sud.

L’ananas de Tac Cau existe depuis plus de 70 ans. Son nom est employé pour désigner une région de culture  sur l’îlot de Tac Cau et dans ses zones environnantes qui se trouvent le long des deux rives des rivières Cai Lon et Cai Be ( districts de Chau Thanh et de Go Quao), où les conditions pédoclimatiques sont idéales. 



Le réseau d’arroyos et de jardins de cocotier-arec-ananas crée un paysage paisible typique de l’îlot de Tac Cau.


Les ananas poussent bien sur un sol alunifère, alluvial et à eau saumâtre. 


Pour récolter les ananas, les paysans doivent prendre des barques pour se déplacer entre les arroyos.


Les paysans de l’îlot de Tac Cau et la joie d’une bonne récolte avec des ananas de qualité.


Les ananas récoltés sont rassemblés dans une zone en attente des commerçants qui viendront en acheter.


Vue des vendeurs et des acheteurs très animée dans le jardin d’ananas des paysans dans le hameau de Hoa Le, commune de Thoi Quan, district de Go Quao. 


Les ananas sont classés avant d’être transportés par voie navigable.


Avec un prix de l’ananas est stable entre 5.000 et 6.000 dongs/kg, ce fruit rapporte en moyenne à la famille de Truong Son environ 60 millions de dongs par récolte, sans compter les revenus gagnés grâce aux cocotiers et arecs.


L’ananas de Tac Cau est cultivé sur les hautes parcelles entourées d’arroyos.

Actuellement, l’ananas couvre une superficie de plus de 1.700 ha dans le district de Chau Thanh.
Selon les cultivateurs expérimentés, cette région est riche  en alluvion, ce qui est très propice à la culture d'un ananas au goût sucré typique. La marque « ananas de Tac Cau » est connue dans tout le Sud Vietnam.

Nous avons pris une voiture pour nous rendre au hameau de Hoa Le, commune de Thoi Quan, district de Go Quao, une grande région de culture d’ananas dans la province de Kien Giang. De vastes jardins se sont établis sur les deux côtés de la route en béton, longue de plus de 10km, le long de la rivière, ombragée de rangées d’aréquiers et de cocotiers. Nous avons rendu visite au jardin d’ananas de la famille de Truong Son qui était à la saison de la récolte. La récolte y était très animée. Des paysans prenaient des barques pour transporter les ananas, d'autres les classaient, les pesaient et notaient les quantités dans des carnets. Les ventes et achats se sont déroulés avec enthousiasme. Truong Son, propriétaire du jardin, a fait savoir qu’il cultivait l’ananas depuis plus de 30 ans, un métier transmis par son grand-père. Dans le passé, les paysans cultivaient des ananas en suivant les expériences de leurs aînés, maintenant ils participent à la coopérative Tac Cau et ont donc accès davantage aux techniques modernes et d'aides pour l’écoulement des produits, C’est ainsi que leurs conditions de vie s’améliorent de plus en plus.

Actuellement, grâce à l’application des techniques, les paysans peuvent récolter des ananas toute l’année. Outre la vente d’ ananas frais, les paysans de Tac Cau en font des spécialités locales comme ananas séchés, confitures et jus.
La Sarl MTV Le Gia (district de Chau Thanh, province de Kien Giang), est leader dans la production d’ananas séchés et déshydratés avec les matières premières de Tac Cau.

Mme Nguyen Thi Thanh Van, gestionnaire de la compagnie MTV Le Gia, a souligné que son établissement avait plus de deux ans d’expérience dans la production de fruits locaux, dont l’ananas de Tac Cau, selon la méthode de déshydratation. Avec cette méthode, sans utilisation des produits chimiques, l’ananas garde toujours son goût sucré, une légère acidité et son parfum.

La compagnie MTV Le Gia a besoin de plus de 15.000 ananas par mois. L’ananas déshydraté et d’autres produits de cette compagnie sont prisés sur le marché à Ho Chi Minh-Ville, et même exportés vers le Canada et la Malaisie ./.



Les ouvriers de la Sarl MTV Le Gia, dans le district de Chau Thanh, province de Kien Giang, font subir aux ananas un traitement préliminaire.


L’ananas ayant beaucoup d’yeux, l’éplucher et en retirer ceux-ci demandent donc un travail minutieux et un couteau spécial.


Les ananas sont disposés sur des grilles placées par couches dans un four.


Les ananas de Tac Cau sont transformés en plusieurs produits attrayants comme ananas séchés, confitures et jus… 


Stade de séchage et d’emballage des produits avec des machines


L’ananas déshydraté et d’autres produits de la compagnie MTV Le Gia sont écoulés à Ho Chi Minh-Ville,et même exportés vers le Canada et la Malaisie, contribuant à accroître la valeur des fruits vietnamiens.
Texte et photo : Son Nghia
Articles Déjà publiés