03/05/2018 16:32 GMT+7 Email Print Like 0

L’aéroport de Ta Con, vestige de la bataille de Khe Sanh

Le terrain d’aviation de Ta Con, dans la commune Tân Hop, district de Huong Hoa, province de Quang Tri, est une preuve vivante de l’énergie et  de l’aspiration  à la réunification du  pays des Vietnamiens. 
Durant la guerre anti-américaine,  l’aéroport fut englobée la barrière de surveillance électronique de McNamara. Construite en juin 1966, d’un coût de plusieurs milliards de dollars,  elle avait pour but de détecter les déplacements des forces armées du Sud Vietnam. En 1968, elle fut détruite par les forces armées du Front national de libération du Sud Viêt Nam (Viêt Cong), qui remportèrent ensuite la bataille de Khe Sanh.

Le siège de Khe Sanh est une bataille qui opposa l'armé américaine à l'Armée populaire vietnamienne et aux soldats du Viêt Cong. Elle se déroula au début de 1968, durant la fameuse offensive du Tết. Elle commença le 21 janvier, et dura 77 jours. La base américaine de Khe Sanh se trouvait à 100 km de Huê sur la côte. Elle était à peine à 10 km de la frontière laotienne et seulement 23 km au sud de la zone démilitarisée qui séparait le Nord et le Sud du Vietnam. L'élément central était une piste de 1 200 m de long, dénommée Ta Con, qui avait été construite avec des plaques d'aluminium et permettait à des avions gros porteurs, tels les C-130 Hercules, de décoller et d'atterrir.  


Un coin de l’aéroport de Ta Con. 


Des bombes lâchées par l’armée américaine  sur Quang Tri de 1965 à 1972. 


Des avions de transport ayant participé à la bataille de Khe Sanh.


Des vestiges des combats à Ta Con 


Un hélicoptère de transport de type CH-47 Chinook de l’armée américaine  


Le mini-musée installé sur le site de l’aéroport Ta Con préserve des documents et objets se rapportant à la bataille
de Khe Sanh



Objet personnels et ustensiles de cuisine  de soldats américains 


Restauration d’un véhicule des soldats de libération du Sud 


Image de soldats de libération du Sud participant à  la bataille  de Khe Sanh 


Des casemates de l’armée américaine gardées intactes 


L’entrée de l’aéroport de Ta Con 


Un visiteur à l’aéroport  de Ta Con

Quarante années sont passées, l’aéroport préserve encore de nombreux vestiges de guerre tels que avions, canons, chars, bombes…. et des ouvrages militaires tels que casemates, logements….  de l’armée américaine, qui ont été restaurés en vue d’aider les visiteurs  à mieux imaginer le site pendant la guerre. 

Un mini-musée a été installé à l’entrée de l’aéroport où sont exposés des images, armes, objets quotidiens des soldats vietnamiens et américains, ainsi que des documents sur la bataille de Khe Sanh.

Les champs de maïs et de cacahouètes couvrant une partie de l’ancien champ de bataille font oublier aux touristes les  atrocités qui se sont passées autrefois sur ce site. /.


L’aéroport de Ta Con  était de 1966 à 1968 une base militaire stratégique de l’armée américaine. Ce lieu est associé à la bataille de Khe Sanh et attaché à la phrase célèbre du  ministre du ministère de  la défense dé États-Unis James R. Schlesinger: « Bien que nous ayons engagé l’honneur des  États-Unis pour garder Khe Sanh et demandé au Chef d'état-major interarmées un serment de sang, finalement il faut se retirer ».
Selon le journal Tuoi Tre (Jeunesse)

Réalisé par Viêt Cuong