28/08/2020 17:17 GMT+7 Email Print Like 0

La méditation du zen Truc Lâm Yên Tu pour une vie équilibrée

La pratique du Duong sinh tâm thể (méditation sur la santé physique et mentale) de Trân Nhân Tông est largement connue par les Vietnamiens. Actuellement, elle est étudiée et développée par l'Institut de recherches et d'application de la médecine traditionnelle et du Duong Sinh vietnamien en collaboration avec l'Université Nguyen Trai, dans le souhait d'aider les pratiquants à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle.
Le zen Truc Lâm Yên Tu, courant bouddhique propre au Vietnam, fut mis au point par le roi bouddhiste Trân Nhân Tông (1258-1308). Il s’agit d’une secte zen dont le message est « La religion doit être associée à la vie ».

La méditation est une caractéristique unique de la culture orientale. Elle est pratiquée pour la santé, le traitement des maladies et la longévité. Selon le docteur Nguyen Tien Luan, directeur de l’Université Nguyen Trai, le Duong Sinh comprend la mobilité “thiền động” et le statique “thiền tĩnh” et a été transmis par le Vénérable Thích Thiện Tâm, gérant de la pagode Vu Ha, dans le district de Quynh Phu, province de Thai Binh (Nord), héritier du zen Truc Lam Yen Tu au cours des sept derniers siècles.

Après deux années d’études et d’expérimentation, en avril 2019, l’Université Nguyen Trai et l’Institut de recherches et d'application de la médecine traditionnelle et du Duong Sinh vietnamien ont envoyé à l’Union des Associations des sciences et des technologies du Vietnam un rapport sur cette discipline qui a été hautement apprécié. Avec l’orientation « Santé et bien-être pour les Vietnamiens », le Programme de pratique de la méditation est diffusé de plus en plus dans la communauté et vise notamment les pratiquants du bouddhisme et les jeunes.



Une séance de pratique de  Duong Sinh tâm thể à Ba Vi, Hanoi.


L’Institut de recherches et d’application de la médecine traditionnelle et du Duong Sinh tâm thể a ouvert trois cours élémentaires.


Pratiquer la méditation Duong Sinh tâm thể n'est pas trop compliqué, les apprenants doivent être persistants dans les entraînements pour améliorer leur santé.


L'entraîneur Manh Hung guide les apprenants dans un cours de méditation Duong Sinh tâm thể


Le lieu choisi pour la pratique de la méditation est toujours un espace à l'atmosphère fraîche et pure.


Une des postures de méditation Duong Sinh tâm thể


Les exercices de méditation visent à rétablir l'équilibre du corps à des fins de santé.


Le Duong Sinh tâm thể est une quintessence unique de la culture orientale.


Dès le début du cours de méditation Duong Sinh tâm thể , les apprenants sont initiés à la bonne manière de pratiquer cette discipline sportive


Des étrangers participent à des cours de méditation Duong Sinh tâm thể pour améliorer la santé et mieux comprendre la beauté culturelle du Vietnam.


Par une bonne vie, une orientation vers le bien et de bonnes pensées, les apprenants   souhaitent pouvoir jouir des énergies positives pour la santé humaine

Actuellement, dans le cadre de ce programme, trois cours élémentaires de méditation ont été ouverts, et des certificats  attribués aux apprenants. Le médecin Pham Hung Cung, ancien chef du Département de la médecine traditionnelle relevant du ministère de la Santé et Directeur adjoint de l’Institut de la médecine traditionnelle et du Duong Sinh vietnamien, a insisté sur les effets positifs de la méditation en pleine conscience sur le corps et l’esprit. « Ceux qui pratiquent la méditation ont les poumons plus sains et la peau plus claire. Ils sont pleins de vitalité, et la plupart d'entre eux ont une apparence plus jeune que leur âge. C'est une réaction mutuelle entre l'intérieur et l'extérieur. La médecine orientale indique que si le poumon est sain, la peau sera belle », a-t-il dit.

La méditation en pleine conscience  du roi bouddhiste Trân Nhân Tông s’oriente vers un mode de vie actif et sain. Elle produit des effets bénéfiques à la santé. La méditation peut aussi améliorer notre capacité d’attention, notre concentration et notre humeur. Elle aide à développer une certaine clarté d’esprit, et de la compassion pour nous-mêmes et les autres.

Cette secte zen ne distingue pas la pratique de cette croyance à la pagode de celle à la maison. Cette pratique pour la promotion de la bonté se fait en chaque personne et éveille la nature de Bouddha dans son esprit.

De nombreux participants aux cours de méditation ont mieux compris la beauté culturelle de la méditation bouddhique et les effets bénéfiques à la santé produits par la pratique de celle-ci. M. Nguyen Thai Ha, de l’Institut de recherches et d'application de la médecine traditionnelle et du Duong Sinh vietnamien, a annoncé que son institut diffuserait en ligne la méditation sur la santé physique et mentale pour tout le monde. Jusqu’à ce jour, l’Institut a attiré la participation de près de 2.000 personnes. ./.
Texte : Bich Van    -   Photo : Viet Cuong