07/07/2021 14:55 GMT+7 Email Print Like 0

Cu Dà : « musée vivant » de l'architecture des villages d’artisanat en banlieue

Situé dans la commune de Cu Khê, du district de Thanh Oai, à Hanoi, l’ancien village de Cu Da est un considéré comme un « musée architectural » parmi les villages d’artisanat de la banlieue. 
Selon Vu Van Thân (87 ans), un villageois de Cu Da, ce village fut fondé il y a quatre siècles par les princes de la famille du Seigneur Trinh. Après, des bourgeois talentueux tels que Cu Doanh, Cu Chân, Cu Phat... (propriétaires de grands ateliers textiles, d’usines, de magasins ou de sociétés de transport à Hanoï, période 1920-1940) y ont construit des maisons mêlant l’architecture locale au style français.
 

L’ancien village de Cu Dà est une destination attrayante pour les touristes qui souhaitent découvrir l’architecture des villages d’antan. Photo : Khanh Long/ VI

Beauté de l’ancien village de Cu Dà. Photo : Phong Thu/VI


Une maison construite au début du 20e siècle reflétant l’architecture française. Photo : Công Dat/ VI


Des murs marqués par les empreintes du temps. Photo : Khanh Long/VI

Une ruelle à Cu Da. Photo : Phong Thu/VI


Des maisons traditionnelles vietnamiennes qui sont constituées de trois ou cinq travées en bon état. Photo : Khanh Long/VI


L’une des rares portes conduisant aux différents groupes de maisons. Photo : Khanh Long/VI


Dans le passé, le quai de la rivière Nhuê était un lieu de commerce animé. Les villageois de Cu Da ont construit deux colonnes
sur lesquelles se trouvaient des crapauds en pierre pour que les bateaux puissent s’arrimer. Photo : Khanh Long/VI



Motifs de décoration sculptés de façon minutieuse. Photo : Khanh Long/VI


Il ne reste plus dans le village de Cu Dà que 3 à 4 ruelles qui ont des portes. Photo : Công Dat/VI


Cu Dà est l’un des rares villages mêlant encore l’architecture locale au style moderne. Photo : Công Dat/VI


Maisons traditionnelles constituées de trois ou cinq travées restées intactes. Photo : Khanh Long/VI

La vie quotidienne dans l’ancien village de Cu Dà. Photo : Phong Thu/VI


On compte une cinquantaine de logements anciens en bon état dans le village de Cu Dà. Photo : Khanh Long/VI


Le village de Cu Da se spécialise dans la production de « miên dong » (vermicelles de canna). Les vermicelles de Cu Dà sont entièrement faits à partir de farines d’amidon de canna. Photo : Khanh Long/VI

L’ancien village de Duong Lâm est célèbre pour son architecture de la maison vietnamienne de la moyenne région du Nord typique comprenant trois travées (ba gian), deux appentis (hai trai) et des murs de latérite. L’ancien village de Cu Dà est connu pour ses maisons mêlant aussi l’architecture locale au style français. Auparavant, Cu Dà avait des centaines d’anciennes maisons. De nos jours, on en compte seulement une cinquantaine en bon état. On peut y trouver des maisons à deux étages, avec un balcon, de style occidental et aussi des maisons avec les toits incurvés comme ceux des maisons communales.

En plus de ces « maisons occidentales », les villageois de Cu Dà conservent toujours des maisons vietnamiennes en bois à trois pièces, recouvertes de tuiles plates ou à emboîtement et des cours pavées. « Ce qui est étrange, c’est que le style français classique ne s’oppose pas du tout au style des maisons traditionnelles des agriculteurs. Au contraire, cela crée un style architectural qui ne ressemble à aucun autre village du Vietnam. », a commenté Vu Van Than.


En marchant dans le village, on reconnaît encore le réseau de venelles en arêtes de poisson. Il y en reste encore quelques chemins de briques et de nombreuses ruelles qui ont encore des portes. Des personnes âgées de Cu Da ont raconté que dans le passé, les portes étaient fermées à clé le soir.

Il y a un dicton populaire qui dit « tương Cự Đà, cà Khúc Thủy ». Cela signifie que le village de Cu Dà est connu pour sa sauce de soja tandis que celui de Khuc Thuy l’est pour ses morelles à fruits ronds et petits. De nos jours, les villageois de Cu Dà n’exercent pas seulement la fabrication de sauce de soja, mais aussi la production de « miên dong » (vermicelles de canna)./.
 
Texte et Photos : Khanh Long, Công Dat, Phong Thu – Traduction : Hà Vu