19/04/2020 11:01 GMT+7 Email Print Like 0

A la découverte du village Edê de Cô Thôn

Malgré les vicissitudes du temps et l'impact de la vie moderne, les habitants d'ethnie Edê du village de Cô Thôn dans la ville de Buôn Ma Thuôt ont toujours su préserver leur patrimoine culturel et leurs coutumes ancestrales.
Cô Thôn, également appelée Ako Dhong, est situé au bout de la route Trân Nhât Duât, à environ deux kilomètres au nord du centre-ville de Buôn Ma Thuôt, dans la province de Dak Lak. En langue Edê, Ako Dhong signifie « la source du ruisseau », car ce village est situé en amont du ruisseau Ea Nuol.

Ce village est considéré comme le plus riche et le plus beau des Hauts Plateaux du Centre. Il est probablement le seul qui conserve encore l'apparence unique d'un village traditionnel Edê.


La beauté extraordinaire d’une maison longue de l’ethnie Edê dans le village Cô Thôn.


Les maisons longues traditionnelles contiennent des empreintes culturelles des Edê.


Au bout de l’escalier, il y a toujours une représentation des seins d'une mère pour montrer le pouvoir des femmes dans la société matriarcale.


Une longue maison dédiée aux touristes.


Les maisons longues sont faites de matériaux naturels comme: paille, bambou,…


Des motifs de décoration sur le portail de la maison.


La terrasse de la maison est un endroit de détente idéal.


La pirogue, un moyen de transport incontournable des Edê.


Un coin dans le site d’écotourisme dans le village Cô Thôn.


Un café dans le site d’écotourisme.


Les empreintes du temps sur les maisons longues.

Avant 1975, il n'y avait que trois longues maisons avec environ 10 foyers. Après, grâce à la politique de sédentarisation de l'État, ce village a investi dans la construction d'infrastructures électriques, de routes, d'écoles et de gares. Grâce au travail acharné et à la solidarité pour développer l'économie, la vie des villageois s'est progressivement stabilisée et Cô Thôn est devenu un village culturel..

Le village compte actuellement une quarantaine de longues maisons sur pilotis solidement construites avec les caractéristiques architecturales typiques des Edê. Il n'y pas de buffles, de cochons ou de poules élevés sur le sol, comme les anciennes pratiques d’élevage des Edê. Ils sont tous élevés loin de la maison pour assurer la beauté et l’hygiène publique.

Les maisons longues sont faites de matériaux naturels. Plusieurs générations y cohabitent. Chaque fois qu'une fille de la famille se marie, la maison est rallongée.

L'escalier est considéré comme un symbole culturel de l’ethnie Edê. Au bout, il y a toujours une représentation des seins d'une mère pour louer la longévité de l'ethnie et aussi pour montrer le pouvoir des femmes dans cette société matriarcale.

Chaque foyer conserve un ensemble de gongs. Le peuple Edê pense que le gong est un objet sacré. Cet objet est souvent utilisé lors des grandes fêtes du village comme fête du nouveau riz ou fête de descente aux champs.


A l’intérieur d’une maison longue.


L’espace de culte se situe au centre de la maison longue.


Des instruments musicaux traditionnels des Edê.


La cuisine dans la maison longue traditionnelle.


Des produits artisanaux sont utilisés par des Edê pour décorer leurs maisons.


Masques de bois portant les traits culturels traditionnels des Edê.


Des paniers en bambou servant à stocker des semences ou à garder crevettes et poissons lors  des parties de pêche.

Le village de Cô Thôn est aujourd’hui une destination attrayante pour les touristes. Les villageois, en plus des travaux agricoles, participent également à l'écotourisme communautaire basé sur l'exploitation durable des paysages et de la culture, préservant et promouvant ainsi les valeurs culturelles d'un village traditionnel en plein cœur de la dynamique ville de Buôn Ma Thuôt./.

Texte et Photos: Thanh Hòa