25/09/2015 10:05 GMT+7 Email Print Like 0

“Village industrielle” Phùng Xa

La commune Phùng Xa, district de Thach Thât (Hanoi) fut connue de jadis de ses métiers traditionnels : tissage de lin,  broderie, production de charrues et de herses….  Durant la dernière décennie, elle est réputée pour sa production mécanique qui a fait de la commune une zone industrielle réunissant des centaines d’entreprises. 
Selon les on-dit, Phùng Khắc Khoan (1528-1613), connu sous le nom Trang Bung, lors qu’il fut ambassadeur du Vietnam en Chine y apprit le métier de production de charrues et de herses et le transféra, lors qu’il retourna au Vietnam, aux habitants du village Vinh Lôc, commune Phùng Xa, district Thach Thât (Hanoi). Bien qu’elle pratique depuis la production mécanique mais à l’envergure familiale. Mais  Phùng Xa a pris le tournant en 2006, lors que le groupe industriel mécanique de Phùng Xa a vu le jour, préludant à la création de centaines d’entreprises et foyers de production à petite et moyenne taille.

Selon les statistiques du Comité populaire de la commune de Phùng Xa, on compte 134 compagnies à responsabilité limitée (SARL), sociétés privées et plus de 1.100 établissements de production ou commerciaux dont 20%  réalisant un chiffre d’affaires  annuel de dizaines de milliards à des centaines de milliards de dongs, créant chaque année, environ 5.000 emplois. Chaque travailleur a un revenu  de 4 à 6 millions de dongs par mois.



Production mécanique à Phùng Xa, Hanoi 


La production mécanique de plusieurs foyers a été modernisée 


Machines industrielles à l’atelier de Nguyên Son Dang à Phùng Xa 


Chaînes de production à Phùng Xa 


Produit mécanique traditionnel du village Phùng Xa 


Nouveaux produits du village mécanique de Phùng Xa


Machines de précision sont utilisées  à Phùng Xa 


Matières premières pour production des objets de consommation courante à Phùng Xa 

Outre la commercialisation des produits traditionnels, les foyers du villages ont diversifié leurs produits : fil en fer, portes, charnière, porte pliantes, charpente,  voire ponts en arcier, d’un tonnage de quelques dizaines de tonnes chacun.

Actuellement, la totalité de foyers producteurs de Phùng Xa a mécanisé leur production et multiplié ainsi leur rendement de travail.

L’atelier de Hung Thuc de Nguyên Van Hung, village de Vinh Lôc de production mécanique n’a produit depuis 1987 qu’outils agricoles traditionnels tels que pioches, charrues, herses… Rattrape l’évaluation de la société, depuis le début des années 2000, son atelier se concentre sur la production mécanique au service des ouvrages de construction de petite taille et des entreprises de la zone industrielle de Bac Ninh. Son atelier atteint un chiffre d’affaires de 500 millions de dongs par an.

Phùng Xa se specialise encore dans la réparation des machines mécaniques, l’atelier Son Viêt est le premier du genre.  Début 2015, le village industrielle de Phùng Xa a vu créer deux villages de métiers : un se spécialisant dans la production des meubles en bois et le deuxième dans la mécanisation./.
Texte: Thao Vy – Photos: Viêt Cuong