27/06/2016 09:46 GMT+7 Email Print Like 0

Une école pour autistes souffle sa première bougie

 Un an après son ouverture, l’école de formation artistique et sportive Sunrise for Art School (SforA School) permet à une trentaine de jeunes autistes d’évoluer dans un environnement serein, entourés par des enseignants plus que dévoués.

Relevant de l’Institut des sciences et de l’éducation d’Asie du Sud-Est, l’établissement a été fondé sur l’initiative de la violiste renommée Nguyêt Thu, elle-même mère d’un autiste. «Je souhaite qu’ils deviennent des citoyens tout aussi nécessaires à la société, et aient un métier stable après la formation au sein de l’école», a-t-elle partagé.

La maison de quatre étages des plus confortables, installée dans l’arrondissement de Bac Tu Liêm, accueille des autistes âgés de 5 à 20 ans, du lundi au vendredi. Ils y apprennent entre autres le savoir-vivre en communauté, la danse et la peinture.

La musique tient une très grande place au sein du SforA School, les élèves pouvant suivre des cours de piano et les bases fondamentales de la musicologie. Un éventail d’activités qui va par ailleurs s’élargir dans les prochains temps : l’école coopérera avec le Centre culturel de Tu Liêm pour leur offrir des cours de natation, d’athlétisme et de football.

Une chorégraphie interprétée par des élèves du SforA School lors de la fête du premier anniversaire de l'école.

L’objectif est de les aider à exploiter leurs capacités, car «la musique est la meilleure méthode de traitement pour les enfants atteints d’autisme», certifie Nguyêt Thu. Des progrès qui ont été observé tout au long de l’année au sein de l’école. «Au début, l’enfant est timide, il ne parle pas. Mais après quelques mois de formation, il sait chanter, jouer de la musique et faire par exemple le ménage», s’enthousiasme Pham Thi Tâm, enseignante dans l’établissement.

Pour Nguyên Trong Hiêu, père d’un élève, les professeurs réalisent au jour le jour de quasi miracles. «Ces progrès remarquables viennent de la contribution inlassable des enseignants, généreux et au grand cœur. Je ne peux espérer que du bonheur pour mon enfant, et tous les autres jeunes inscrits à la SforA School», a-t-il confié lors de la fête de ce premier anniversaire organisée à Hanoi.

«Chaque autiste a un talent particulier. Une formation adaptée devrait les aider à mieux s’intégrer à la communauté», conclue la violiste Nguyêt Thu. –CVN/VNA/VI