15/06/2016 09:18 GMT+7 Email Print Like 0

Un nouvel otage canadien d'Abou Sayyaf exécuté aux Philippines

 Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a confirmé lundi l’exécution d’un Canadien, Robert Hall, qui était retenu en otage par le groupe islamiste Abou Sayyaf depuis septembre 2015.


«C'est avec une profonde tristesse que tout me porte à croire qu'un citoyen canadien, Robert Hall, tenu en otage aux Philippines depuis le 21 septembre 2015, a été tué par ses ravisseurs», a déclaré Justin Trudeau.


Fin avril, la tête d'un otage canadien, John Ridsdel, avait déjà été retrouvée devant une mairie de Jolo, une île montagneuse recouverte de jungle située à l'extrême Sud des Philippines, une place forte des islamistes d'Abou Sayyaf.


John Ridsdel avait été enlevé sept mois plus tôt en compagnie d'un autre Canadien, d'une Philippine et d'un Norvégien. Il s'agissait de Robert Hall, de sa compagne Marites Flor, ainsi que du manager norvégien d'un complexe hôtelier, Khartan Sekkingstad, tous les trois capturés à bord d'un yacht, sur l'île touristique de Samal, à des centaines de kilomètres des fiefs traditionnels d'Abou Sayyaf.


Six semaines après les enlèvements, les ravisseurs avaient publié une vidéo des otages réclamant 21 millions de dollars (environ 19 millions d'euros) pour la libération de chacun d'entre eux. Les otages étaient par la suite apparus dans plusieurs vidéos. Après l'exécution de John Ridsdel, le Premier ministre canadien Trudeau avait indiqué que le Canada ne paierait pas de rançon pour des otages, comme le réclamait le groupe Abou Sayyaf.


Mi-mai, le groupe Abou Sayyaf avait réclamé une rançon de 600 millions de pesos (11,4 millions d'euros) en fixant un ultimatum du 13 juin.


Abou Sayyaf est une ramification extrémiste de l'insurrection séparatiste musulmane qui a été accusée d'être impliquée dans divers enlèvements et attentats à la bombe aux Philippines depuis le début des années 1990. - VNA/VI