22/10/2016 08:22 GMT+7 Email Print Like 0

Un livre sur le général Nguyên Son sorti en librairie en Chine

La Chine a publié un livre sur le général de division vietnamien Nguyên Son, saluant un homme de talent, civil et militaire, qui a contribué à l’œuvre révolutionnaire de la Chine et du Vietnam et à l’amitié entre les deux pays.
La parution du livre "Notre père Nguyên Son- Hong Shui, général de la Chine et du Vietnam" est intervenue à la date du 60e anniversaire de sa disparition, et au moment où la Chine célèbre solennellement le 80e anniversaire de la Longue Marche menée par l’Armée rouge chinoise.
Il s’agit d’une heureuse coïncidence qui revêt une signification profonde pour la vie d’activité du général Nguyên Son, a déclaré l’ambassadeur du Vietnam en Chine, Dang Minh Khôi, lors d’un colloque tenu le 21 octobre à Pékin.
Le livre qui s’intègre dans la série de publications prévues par le programme Annales rouges de l’Etat chinois, traduit l’estime du Parti communiste chinois (PCC) et de l’Etat chinois pour les contributions du général Nguyên Son à la Révolution chinoise, a-t-il indiqué.
En 2015, le secrétaire général du Comité central du PCC et président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a rendu hommage au général Nguyên Son dans un article paru dans le journal Nhân dân (Peuple) à l’occasion de sa visite d’État au Vietnam les 5 et 6 novembre.
Le général Nguyên Son-Hong Shui, le général renommé du Vietnam, a répondu à l’appel du Président Hô Chi Minh, et activement apporté sa force à la Révolution chinoise en participant à la Longue Marche de vingt-cinq mille li, a-t-il écrit.
Il est devenu l’unique général étranger parmi les généraux fondateurs de la Chine nouvelle et un des rares généraux de division au monde nommés par les deux pays, selon le chef de l’Etat chinois.
Le général de division Nguyên Son (1er octobre 1908 – 21 octobre 1956), également connu par son nom chinois Hong Shui est un leader militaire vietnamien qui se distingue par son talent et son propre style original non seulement dans le domaine militaire mais aussi dans la politique, les lettres et les arts.
Son nom est lié à la résistance anti-française, à l’histoire de l’Armée populaire du Vietnam. Consacrant sa vie à l’œuvre de libération nationale du Vietnam, il était en même temps un combattant internationaliste éminent et avait cultivé les relations d’amitié vietnamo-chinoises. – VNA/VI