21/06/2014 01:29 GMT+7 Email Print Like 0

Truong Tan Sang : la souveraineté territoriale du pays est sacrée et inviolable

Hanoi, 20 juin (VNA) - La souveraineté territoriale du pays est pour tout Vietnamien sacrée et inviolable, a affirmé le président Truong Tan Sang.

Devant l'indignation de l'opinion publique vietnamienne et internationale comme des députés après l'implantation illégale par la Chine de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, le président Truong Tran Sang a accordé une interview à un correspondant de l'Agence vietnamienne d'Information (VNA) sur ce problème. La VNA présente ci-dessous l'intégralité de cette interview.

Question : Veuillez M. le président nous informer de la situation des relations vietnamo-chinoises à l'heure actuelle dans le contexte où la Chine a implanté sa plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam?

Réponse : Le 2 mai 2014, la Chine a implanté sa plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam. La Chine a violé unilatéralement l'Accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, ainsi que le droit international, dont la Charte de l'ONU et la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) entre l'ASEAN et la Chine.

Le Parti, l'Etat et le peuple vietnamiens prennent toujours en haute considération les relations d'amitié entre les peuples vietnamien et chinois et font de leur mieux pour les renforcer, maintenir la paix et la stabilité pour le développement du pays, car le peuple vietnamien a traversé des dizaines d'années de guerre dévastatrice et demande également à la Chine d'agir de même. Comme j'ai dit aux électeurs de Ho Chi Minh-Ville quand cet incident venait de survenir, nous n'acceptons pas que n'importe qui ou n'importe quel pays, quelle que soit sa puissance, nous oblige à céder notre souveraineté sur une portion de territoire de la Patrie. Le Vietnam possède suffisamment de preuves historiques et juridiques sur sa souveraineté sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratly) et le droit international lui garantit la souveraineté sur la zone économique exclusive et le plateau continental. Nous sommes déterminés à ne pas laisser un pouce de territoire, terrestre ou maritime, être accaparé. Pour tout Vietnamien, la souveraineté territoriale est sacrée et inviolable.

Question : Quelle est attitude du 9e Plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam face à cet événement ?

Réponse : Le 9e Plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam du 11e exercice a consacré beaucoup de temps à cette question. La position du Comité central du Parti et du Bureau politique est intangible : la souveraineté territoriale de la Patrie, dont la souveraineté sur la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam, est sacrée et inviolable. Notre peuple, notre Parti et notre Etat ont suffisamment de volonté, de vaillance et de détermination, ainsi que de bases historiques et juridiques pour défendre la souveraineté nationale. Il est inacceptable qu'un pays puissant ne respecte pas la morale et la justice. Durant des milliers d'années, notre peuple a lutté avec vaillance contre les envahisseurs pour défendre la Patrie. Dans cette récente affaire, peu de pays et d'organisations internationales soutiennent la Chine et l'implantation illégale de sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, ainsi que les revendications absurdes de la Chine sur la ligne dite de la "langue de boeuf". Les preuves historiques et juridiques montrent que la justice est de notre côté. La communauté internationale a une attitude assez claire dans cette affaire.

Question : Que pensez-vous du patriotisme et de la manifestation du patriotisme de notre peuple depuis l'installation de la plate-forme chinoise dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam ?


Réponse : Le patriotisme ardent est une tradition de notre peuple. Chaque fois que l'indépendance et la souveraineté nationales sont menacées, notre peuple s'unit pour défendre la Patrie. Je suis extrêmement ému et je prends en haute estime ce noble esprit de nos compatriotes. Tous s'orientent vers la Mer Orientale. Les gens en mer sont très vaillants en dépit des menaces et des attaques des navires chinois, qui ont même coulé des bateaux vietnamiens. Ils continuent d'exploiter les pêcheries traditionnelles de nos ancêtres sans jamais accepter d'être domptés. Les forces vietnamiennes chargées de défendre le droit ne cèdent pas et surmontent toutes les difficultés avec bravoure pour défendre la souveraineté sacrée de la Patrie. La population vietnamienne a manifesté son patriotisme sous diverses formes. Nos compatriotes partout dans le monde ont dénoncé vigoureusement les actes illégaux de la Chine. Nous sommes déterminés à défendre la souveraineté nationale avec des mesures pacifiques et conformément au droit international.

Cependant, il est nécessaire d'être vigilant vis-à-vis des propos et actes excessifs sous prétexte de patriotisme. Il est nécessaire d'être solidaire, d'autant plus que le pays fait face à des difficultés et défis. Il est clair que diviser et avoir des actes excessifs ne permettront pas au pays de résister à ces défis.

Question : La population s'intéresse aux relations économiques entre le Vietnam et la Chine. L'opinion publique pense qu'il est possible que le Vietnam dépende de la Chine sur le plan économique. Quel est votre avis sur cette question ?

Réponse : Depuis le lancement du Renouveau il y a près de 30 ans, nous poursuivons toujours une intégration intense à l'économie internationale et le développement d'une économie indépendante et autonome.

Notre pays a établi des relations de coopération commerciale et d'investissement avec plus de 200 pays et territoires. Nous sommes toujours fidèles à la devise d'être ami, partenaire fiable et responsable de la communauté internationale, de cohabiter pacifiquement avec toutes les nations dans le monde sur la base du respect mutuel, de l'égalité et de l'intérêt commun.

Dans cette volonté de diversification et de multilatéralisation des relations avec les autres pays, nous nous efforçons d'assurer l'intérêt commun et ne permettons pas de dépendre de n'importe quel pays en matière économique ou politique.

Avec cette politique extérieure, nous avons obtenu de nombreuses réalisations importantes. Le pays se développe de plus en plus et la vie de la population s'améliore. Cependant, il faut franchement admettre que certains secteurs ne suivaient pas cette option, ce qui a affecté l'économie.

Ces dernières années, les relations économiques et commerciales avec la Chine se sont développées très rapidement mais le Vietnam connaît un déficit commercial croissant et continu, notamment pour des matières premières au service de la production. Certains produits d'exportation sont trop dépendants du marché chinois. Les investisseurs chinois entreprennent de nombreux projets sous forme EPC (ingénierie-approvisionnement-construction) et BOT (bâtir-opérer-transférer) et fournissent des équipements pour certains secteurs importants tels qu'électricité, télécommunications... La qualité technologique de nombreux projets n'est pas assurée, le coût d'investissement est généralement plus élevé que les prévisions et les travaux durent plus longtemps que prévu... Cette situation doit être révisée.

Question : Notre peuple s'intéresse de près aux positions et mesures prises par le Parti et l'Etat pour faire face aux activités illégales de la Chine en Mer Orientale. Quelles sont-elles ?

Réponse : Après l'implantation illégale de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 par la Chine en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, le Comité central du Parti communiste du Vietnam et le Bureau politique ont pris à temps des mesures pour régler la situation. D'une part, le Vietnam est déterminé à exiger de la Chine de retirer sa plate-forme des eaux vietnamiennes. D'autre part, il est déterminé à garantir un environnement pacifique pour édifier le pays, conserver les relations de voisinage amicales avec le peuple chinois sur la base de l'égalité et du respect mutuel pour l'intérêt commun.

Sur cette base, les organes compétents du Parti, de l'Etat, de l'Assemblée nationale et du gouvernement et tout le système politique ont mené une lutte diplomatique au niveau bilatéral comme multilatéral, envoyé sur place des forces chargées de l'application de la loi, informé régulièrement et exactement de la situation et aussi ont fait comprendre au peuple et aux amis étrangers le déroulement des faits dans cette zone maritime.

Nous recourons aux mesures pacifiques et exigeons de la Chine de témoigner de sa bonne volonté pour régler de façon satisfaisante ce problème par des mesures pacifique sur la base du droit international et des accords conclus entre la Chine et l'ASEAN, entre la Chine et le Vietnam. Des mesures juridiques seront employées si nécessaire.

La lutte pour la protection de l'indépendance, de la souveraineté, l'unité et de l'intégrité territoriale est longue, pénible et demande une détermination, un calme et une patience pour parvenir à des résultats.

Le Parti et l'Etat prennent des mesures répondant à l'aspiration légitime des plus de 90 millions de Vietnamiens.

Je me souviens des paroles du Roi Le Thanh Tong adressées à sa cour rapportées par le "Dai Viet su ky toan thu" (Annales complètes du Dai Viet) : "Est-il possible d'abandonner ne serais - ce qu'une bande de montagne et une section de rivière de notre territoire ? Vous devez lutter fermement et ne pas les laisser avancer petit à petit. S'ils n'écoutent pas, il faut envoyer des ambassadeurs au Nord pour présenter les arguments. Si vous osez donner une bande de montagne, un pouce de terrain des ancêtres aux ennemis, vous êtes passibles de mort!". -VNA/VI