Nouvelles

Le Vietnam demande à la Chine de ne pas complexifier davantage la situation en Mer Orientale


La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang. Photo : VNA
« Le Vietnam dispose suffisamment de preuves historiques et de bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa (Paracels) et de Truong Sa (Spratleys), conformément au droit international ».

C’est ce qu’a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, en réponse à des questions de correspondants concernant l’interdiction imposée par la Chine à la pêche en Mer Orientale du 1er mai au 16 août et la mise en œuvre de mesures pour appliquer cette décision.

« Etant un pays côtier de la Mer Orientale et membre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, le Vietnam a la souveraineté, les droits souverains et les droits de juridiction pour ses eaux définies selon la Convention et dispose, en même temps, d’autres droits et intérêts légitimes en mer conformément à la Convention », a-t-elle affirmé.

« Le Vietnam rejette cette décision unilatérale de la partie chinoise. En cette conjoncture internationale et régionale, le Vietnam demande à la Chine de ne pas complexifier davantage la situation en Mer Orientale », a-t-elle souligné. -VNA/VI

Le président Hô Chi Minh vu par un historien britannique

Le président Hô Chi Minh vu par un historien britannique

Il est inimaginable que la cause de la libération nationale du Vietnam et le chemin du Vietnam vers l’indépendance soit sans la présence et l’empreinte du président Hô Chi Minh, a déclaré l’historien britannique John Callow à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à Londres à l’occasion du 134e anniversaire de la naissance du président Hô Chi Minh (19 mai 1890- 2024).

Top