09/05/2015 09:09 GMT+7 Email Print Like 0

Thalassémie : environ 20.000 patients vietnamiens nécessitent d'un traitement

 L'Association de thalassémie du Vietnam et l'Institut central d'hématologie et de transfusion sanguine ont organisé le 8 mai à Hanoi un meeting en réponse à la Journée mondiale de la Thalassémie, ainsi qu'un colloque de sensibilisation à cette maladie.


Environ 7 % de la population mondiale souffre de thalassémie. Au Vietnam, le taux de personnes touchées est assez élevé avec 10 millions de personnes qui naissent avec cette maladie, et plus de 20.000 autres qui nécessitent d'un traitement, selon les rapports présentés lors de ce colloque.


La thalassémie est une maladie chronique héréditaire non contagieuse qui touche les hématies, en raison d'anomalies génétiques de l'hémoglobine. Elle résulte d'un défaut du gène qui contrôle la production d'hémoglobine.

Une personne thalassémique se reconnait dès les toutes premières années de la vie par des symptômes particuliers, essentiellement pâleur, asthénie, retard de croissance, grosse rate et une sensibilité aux infections.


Le traitement repose sur des transfusions répétées et régulières de sang et l'élimination du fer de l'organisme des patients. Cependant, faute d'infrastructures médicales dans différentes localités comme de la situation défavorisée des patients, l'accès au traitement reste difficile.


Le professeur et directeur Nguyen Anh Tri, directeur de l'Institut central d'hématologie et de transfusion sanguine, également président de l'Association de la thalassémie, a affirmé que cette maladie sanguine est un problème qui concerne toute la société car il a des conséquences négatives pour l'économie, la vie et l'avenir de la population. Il a donc souligné que tous les échelons et branches doivent accorder de l'importance à lutter contre cette maladie sanguine, en particulier en participant à l'application du programme national de thalassémie dont l'objectif est de réduire le taux de nouveau-nés atteints par cette maladie . -VNA/VI