25/02/2016 09:34 GMT+7 Email Print Like 0

Mer Orientale : La presse allemande dézingue la Chine

Plusieurs grands journaux allemands ont fustigé mercredi 24 février la Chine dans la foulée de l’envoi par Pékin des avions de combat et d’installation de radars en Mer Orientale/Mer de Chine méridionale, carrefour commercial et stratégique de prime importance.
La Chine a envoyé des avions de combat sur l’île de Phu Lâm (Woody) de l’archipel vietnamien de Hoàng Sa (Paracels) où elle a déployé la semaine dernière des missiles sol-air de type HQ-9, d’une portée de 200 km environ, selon le commandement militaire américain dans le Pacifique.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung (Journal général de Francfort) a constaté que «le gouvernement chinois gère le différend en Mer Orientale par des faits nouveaux» : des avions de combat chinois ont été observés ces derniers jours sur l’île de Phu Lâm alors que le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi devait rencontrer son homologue américain John Kerry à Washington.

La présence de ces avions est d’autant plus inquiétante que des images satellites publiées mardi par le Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS) révèlent l’installation de radars plus au sud dans l’archipel de Truong Sa (Spratleys), selon le quotidien, dénonçant l’irrationalité de la revendication chinoise : 90% des 3,5 millions de km² de la Mer Orientale.

Le journal Die Welt (Le Monde) a aussi rapporté que des images satellites publiées aux Etats-Unis montrent la construction d’une station radar à haute fréquence dans l’archipel de Truong Sa (Spratleys ).

Le journal Die Zeit (Le Temps) a lui cité mardi le commandement militaire américain dans le Pacifique, dévoilant que des avions de combat chinois ont été observés ces derniers jours dans un secteur de l’archipel de Hoàng Sa où elle a déployé la semaine dernière des missiles sol-air

«Cela fait quelque temps qu’ils volent là-bas», a indiqué le capitaine de vaisseau Darryn James, un porte-parole de ce commandement (PACOM), en faisant référence l’île de Phu Lâm (Woody), soulignant qu’«ils sont déjà venus» dans le passé sur cette île avec des avions de ce type.

Le déploiement par la Chine des armements avancés dans les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa
violent la souveraineté, les droits souverains et la juridiction du Vietnam en Mer Orientale ; et menace la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation et du survol dans cette région.

«Le Vietnam est profondément préoccupé par ces activités de la Chine qui violent gravement sa souveraineté sur l’archipel de Hoàng Sa et menacent la paix et la stabilité dans la région, ainsi que la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation aérienne et maritime en Mer Orientale. Le Vietnam exige de la Chine qu’elle mette fin immédiatement à ces actes répréhensibles», a souligné le 19 février le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hai Binh.

Le ministère vietnamien des Affaires étrangères a envoyé le même jour une note diplomatique à l’ambassade de Chine à Hanoi pour protester contre les violations chinoises de la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa. La Mission permanente du Vietnam à l’ONU a envoyé une note diplomatique au secrétaire général de l’ONU proposant la distribution officielle de ce document. –VNA/VI