12/12/2017 10:10 GMT+7 Email Print Like 0

Mécanisation de la riziculture à Hanoï

La mécanisation de la riziculture a changé les habitudes de culture des agriculteurs de Hanoï. Un modèle de production dans le cadre du programme d’édification de la Nouvelle campagne. 
Le projet « Développement de la mécanisation agricole à Hanoi jusqu'en 2016, orientations 2020 » a d'abord posé les fondements pour l'innovation et le développement durable de l'agriculture de la capitale.
Le Centre de vulgarisation agricole de Hanoï (Service de l’Agriculture et du Développement rural de Hanoï) a déployé des modèles mécanisés dans les communes et districts. De nombreuses localités ont activement mis en œuvre le projet de mécanisation de la riziculture en accordant aux agriculteurs des soutiens remarquables.

Prenons l’exemple du district de Phu Xuyên, qui a octroyé une allocation de 70 millions de dongs par foyer permettant aux agriculteurs d’acheter un tracteur. Le district de Thanh Oai a pris en charge 50% du coût des machines et du matériel agricoles destinés aux coopératives agricoles. Celui de Soc Son a pris en charge 100% du coût des machines de repiquage pour les foyers participant au modèle de mécanisation de la riziculture et a également consacré deux milliards de dongs pour des prêts sans intérêt au service des agriculteurs. 


L'usine d'assemblage de machines agricoles de la Société par actions de l’investissement Tuân Tu est spécialisée
dans la distribution de machines agricoles. Photo: Công Dat



Les travailleurs de la Société par actions de l’investissement Tuân Tu fabriquent des machines dans leur usine.
Photo : Công Dat



Fabrication des pièces détachées pour les machines agricoles. Photo : Công Dat


La Société par actions de l’investissement Tuân Tu collabore avec des agriculteurs à Hanoi depuis de nombreuses années,
avec des produits répondant à tous les critères: bonne qualité, prix compétitif, progression rapide, bon service
après-vente. Photo: Công Dat

Quatre ans après la mise en œuvre de la mécanisation de la riziculture, le district de Phu Xuyên est à l’avant-garde de ce mouvement. En effet, cette localité a connu une augmentation de la productivité du riz de 10 à 15%; une réduction des coûts de production de 0,7 à 2,8 millions de dongs par hectare ; une réduction des pertes post-récolte de 2 à 3%, tout en assurant la saisonnalité ainsi que la qualité du produit fini.

On compte actuellement 148 machines de repiquage, 3 repiqueuses mécaniques automatiques dans les communes de Dai Thang, Hoàng Long, Thuy Phu du district de Phu Xuyên. L'investissement dans la mécanisation de la riziculture a augmenté les rendements de 1,15 à 1,2 fois par rapport aux méthodes traditionnelles.

Ce nouveau modèle de production a aussi amélioré l'efficacité de la production rizicole dans le district de Thach That. Grâce à l’utilisation de machines à toutes les étapes de la riziculture. Les rendements se sont nettement améliorés. La commune de Huong Ngai a réduit de 28% ses coûts de production en économisant 180.000 dôngs/36 m2.

Vu Xuân Thân, agriculteur de la commune de Huong Ngai, participe au modèle de mécanisation de la riziculture depuis le printemps 2017. Selon lui, depuis l’application de ce nouveau modèle, son foyer a économisé d’importants coûts de production et les membres de sa famille sont moins fatigués. Beaucoup d'agriculteurs de la capitale ont reconnu les mêmes intérêts que la famille de Thân.



Des agriculteurs de Hanoi utilisant des repiqueuses mécaniques. Photo : Archives


Les repiqueuses mécaniques  aident les agriculteurs à réduire leur force de travail. Photo : Archives


Les moissonneuses-batteuses aident les agriculteurs à réduire la durée des récoltes. Photo : Archives


Usage de moissonneuses-batteuses à Hanoi. Photo : Archives


Usage de motoculteurs dans les champs de plaine. Photo : Archives


Le modèle de récolte du riz par moissonneuse-batteuse est largement appliqué par les agriculteurs de Hanoï.
Photo : Archives



Habitants de la commune de Song Phuong utilisant des motoculteurs. Photo : Archives

   Récolte du riz dans la commune de Hung Tien, district de My Duc. Photo : Archives

Texte : Thuc Hiên – Photos : Công Dat et Archives