26/02/2021 17:28 GMT+7 Email Print Like 0

L’île vierge de Bay Canh

Plusieurs forums touristiques vietnamiens et étrangers ont présenté l'île de Bay Canh, relevant de l’archipel de Con Dao,  comme « une destination incontournable » pour quiconque visite le district insulaire de Con Dao, province de Ba Ria-Vung Tau (Sud).  En outre, selon le parc national de Con Dao, cet archipel accueille le plus au Vietnam  de tortues de mer venant pondre  et c’est un riche écosystème marin du district insulaire de Con Dao.
Répondant à l’appel du Comité de gestion du parc de Con Dao de protéger les tortues marines de l’île, des milliers de volontaires venus de tout le pays participent à cette campagne.

Après 4 heures à bord d’un navire à grande vitesse, le touriste débarque sur l’île de Bay Canh, une petite île de l’archipel de Con Dao,  à l’est du district insulaire de Con Dao. Le touriste est subjugué par la beauté  de l’archipel, ses mangroves,… Bien qu’elle soit de petite taille (5,1 ha), Bay Canh réunit tous les écosystèmes maritimes.

Sur l’île, en fin d’après-midi,  les   garde-forestiers se hâtent de préparer le dîner et d’autres travaux   avant que la nuit tombe. Car ils ne sont pas autorisés à allumer des lampes et faire du bruit la nuit, afin de ne pas inquiéter les tortues qui ont l’habitude d’aller pondre sur la plage.


L’île de Bay Canh, d’une superficie de 683 ha  se classe 2e  parmi les 16 îles de l’archipel de Con Dao. Elle est totalement couverte par de forêts tropicales.
Photo : Tât Son



Plongée à la découverte des récifs de coraux au large de l’île de Bay Canh. Photo : archives


Visiter une mangrove  à bord d’un canoë. Photo: Thông Hai


L’île de Bay Canh est le lieu de ponte de nombreuses tortues de mer. Photo : Tât Son


Lâchage de tortues en mer sous les yeux de touristes sur l’île de Bay Canh.  Photo : Tât Son

En 1994, le Comité de gestion du parc national de Côn Dao a commencé à préserver les tortues maritimes. Cinq stations de garde-forestiers ont été installées sur les îles où elles viennent  pondre  régulièrement, pour les protéger et mener des recherches. Notamment, les  tortues sont équipées de chips pour être suivies par le Système de positionnement global  (GPS).

L’île de Bay Canh, relevant de l’archipel de Con Dao. En 2014, le Secrétariat de la Convention de Ramsar sur les zones humides a reconnu le parc national de Con Dao comme l’une des 2.203 zones humides du monde.  Con Dao est le 6e  site Ramsar et le 1er  site Ramsar maritime du Vietnam
En 2014, le Secrétariat de la Convention de Ramsar sur les zones humides a reconnu le parc national de Con Dao comme l’une des 2.203 zones humides du monde.  Con Dao est le 6e  site Ramsar et le 1er  site Ramsar maritime du Vietnam

Selon les statistiques, plus de 400  tortues de mer  viennent pondre chaque année,  de juin à octobre, sur les plages du parc national et plus de 150.000 bébés tortues sont relâchées dans la mer. Le taux de  pontes réussites  atteint 87%.

Lorsque la nuit tombe, c’est le temps où commencent les activités de protection des tortues  qui viennent pondre sur le sable.  Bien qu'elles pondent en pleine nuit,   le travail des gardes-forestiers commence en début de  soirée. Après quelques heures, des  femelles de près de 100 kg sortent de l'eau, montent sur la plage et creusent des trous dans le sable. Les  gardes forestiers les surveillent et notent précisément le lieu de ponte.

Presque toutes les tortues sont identifiées  par chip et le Comité de gestion du parc  dispose de données sur chacune : poids, santé, nombre d’œufs...

Chaque année, de juin à octobre,  plus de 400 femelles viennent pondre au Parc national de Con Dao, plus de 150.000 bébés tortues y naissent. Le taux d’éclosions réussies s'élève à 87%.

En haute saison, chaque nuit, on recense sur les plages des îles de Bay Canh et Hon Tre Lon de 10 à 20 femelles pondeuses./.

 
Réalisé par Tât Son, Thông Hai