29/03/2017 10:16 GMT+7 Email Print Like 0

Les néréides caramélisées à l’étouffée de Tu Ky

Le district de Tu Ky, province de Hai Duong, à 57 km à l’Est de Hanoi, est réputé pour plusieurs plats préparés à base de ruoi ou néréides (vers marins) tels que hachis frits de néréides, nems de néréides, bouillon de néréides aux jeunes pousses de bambou…. Cependant, le plus connu est les néréides caramélisées à l’étouffée.
 
Les néréides vivent dans les eaux saumâtres. Guère ragoûtantes, elles sont cependant très nourrissantes. Quand elles sont fraîches, elles ont un corps ferme et nagent. La saison de pêche dure seulement  un mois. Selon les anciens, les  néréides viennent en surface entre le 20e jour du 9e mois lunaire et le 5e du 10e mois lunaire.

Les néréides sont très caloriques. Elles contiennent des protéines, des lipides, du calcium, du phosphore, du fer, du zinc, et sont donc excellentes pour la santé.


Les néréides sont des vers marins ou d’eaux saumâtres.


Ingrédients pour les néréides caramélisées à l’étouffée: néréides, viande de porc, gingembre, pelures de mandarine….


Les pelures de mandarine facilitent la digestion.


Les ingrédients sont communs en zone rurale.


Les néréides une fois lavées et épicées sont coupées en petits morceaux puis mises dans une marmite de terre
remplie d’eau chaude.



Les néréides sont cuites doucement à feu doux.


Néréides caramélisées à l’étouffée.

Les néréides utilisées pour ce plat doivent être grandes, grasses, de couleur rouge. On les accompagne de pousses de bambou, de gingembre, de pelures de mandarine, de viande de porc, de renouée odorante… dont chacun a son propre usage : l’écorce de mandarine dégage le parfum typique du plat et facilite la digestion, le gingembre combat l’odeur de marée et la viande de porc rend gras le met.

Les néréides, une fois lavées et épicées, sont coupées en petits morceaux puis mises dans une marmite de terre remplie d’eau chaude. On réchauffe jusqu’ce que le mélange bouille une nouvelle fois. On enlève la marmite du feu et on la met au centre d’un cercle de paille. On allume le cercle avec du feu et couvre la surface de la marmite avec des balles de paddy, pour que les néréides soient cuites doucement. Lorsque les pailles soient totalement allumées, la  cuisson commence et dure 4 à 5 heures.

Un plat de néréides caramélisées à l’étouffée dégage la douce odeur des pelures de mandarine, la sensation de chaleur du gingembre, la saveur piquante du piment, le goût gras des néréides et de la viande de porc. Un met de choix pendant le Têt traditionnel !/.


A Hanoi, le touriste peut acheter une marmite de néréides caramélisées à l’étouffée à la SARL commerciale
Dac San Viet Nam (DANISAVINA), 62 rue Nguyên Khang.
 
Réalisé par Trân Thanh Giang