23/05/2015 08:28 GMT+7 Email Print Like 0

Les Etats-Unis déclarent continuer leurs patrouilles en Mer Orientale

Les Etats-Unis ont déclaré le 21 mai poursuivre leurs patrouilles maritimes et aériennes après que la Marine chinoise ait lancé continuellement des avertissements à un avion de surveillance américain afin qu'il quitte l'espace aérien au-dessus de la zone maritime internationale en Mer Orientale.


Selon un correspondant de l'Agence vietnamienne d'Information (VNA) à Washington, lors d'une conférence de presse, l'assistant du Secrétaire d'Etat américain chargé des Affaires de l'Asie de l'Est et le Pacifique, Daniel Russel a déclaré que le vol de l'avion de surveillance américain était "totalement légal" et que les forces de la Marine américaine et ses avions militaires "continueront de bénéficier pleinement" du droit d'opérer dans les zones maritimes et aériennes internationales. Les Etats-Unis mèneront leurs activités afin de garantir que tous les pays jouissent de ce droit.


Auparavant, la chaîne de télévision américaine CNN a diffusé une vidéo sur les avertissements lancés à huit reprises par la Marine chinoise le 20 mai à un avion de surveillance militaire P-8A Poseidon, un des avions les plus modernes de l'armée américaine, alors que ce dernier survolait la zone maritime internationale à proximité d'un îlot artificiel illégalement construit par la Chine en Mer Orientale.


Lors d'une conférence de presse donnée le 21 mai à Hanoi, répondant à une question portant sur la diffusion par CNN de la vidéo précitée, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Hai Binh a déclaré que " la zone maritime en Mer Orientale est un lieu de navigation maritime et un couloir aérien international très important. Le maintien de la paix, de la stabilité, de la liberté et de la sécurité de la navigation maritime et aérienne est un intérêt et une aspiration de toutes les nations dans comme hors de la région. Le Vietnam appelle donc tous les pays concernés à contribuer avec responsabilité et positivement à leur maintien, à respecter la souveraineté des pays côtiers conformément au droit international et à la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer de 1982, ainsi qu'à ne pas complexifier la situation".


S'agissant des constructions de grande envergure d'îlots artificiels par la Chine, de modification du statu quo, des violations de la souveraineté du Vietnam sur l'archipel de Truong Sa (Spratly), le porte-parole Le Hai Binh a affirmé que "le Vietnam dispose de suffisamment de fondements juridiques et de preuves historiques pour affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa et Truong Sa. Toutes les activités des parties dans ces régions sans l'autorisation du Vietnam sont illégales et dépourvues de toute valeur juridique".


Lors de cet événement, le porte-parole Le Hai Binh a également annoncé qu'actuellement, les organes compétents du Vietnam étaient en train de suivre de près les activités des parties en Mer Orientale, notamment la position de la plate-forme pétrolière chinoise Haiyang Shiyou-981. -VNA/VI