12/10/2018 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam se joint aux forces onusiennes de maintien de la paix au Soudan du Sud

Le 2 octobre 2018, les 32 premiers médecins sur un total de 63 cadres et médecins de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré du Vietnam ont été transportés, par avion de transport C17 Globemaster des forces aériennes royales d’Australie (RAAF), dans la capitale de Juban (Soudan du Sud), avec plus de 30  tonnes d’équipements sanitaires et produits pharmaceutiques, débutant leur mission onusienne de maintien de la paix.

Cet événement a marqué la première participation du Vietnam aux missions de maintien de la paix internationales.

 
Missionnaire de la paix au Soudan du Sud

Après les 13h de vol, l’avion a atterri à l’aéroport international de Juban. L’effectif des médecins et cadres vietnamiens envoyés au Soudan augmentera au cours des deux semaines à venir pour  remplacer l’équipe britannique de l’ONU à Bentiu. 

Les médecins militaires hissent les deux drapeaux de l’ONU et du Vietnam à l’aéroport international de Juba. Photo diffusée par l’AVI
 
Les médecins militaires vietnamiens à l’aéroport international de Juba (Soudan du Sud). Photo diffusée par l’AVI
 
Les médecins militaires vietnamiens partent en voiture pour Bentiu où ils participeront aux opérations de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud. Photo diffusée par l’AVI
 
Les médecins militaires vietnamiens vont quitter l’aéroport international de Juba pour partir à Bentiu. Photo diffusée par l’AVI

Auparavant, le 1er  octobre, à l’aéroport de Tan Son Nhât (Hô Chi Minh-Ville), le ministère de la Défense avait organisé la cérémonie de départ en mission du personnel de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré du Vietnam, relevant du Département national de maintien de la paix. Ils participeront à une mission de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud.

"La participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix est un tournant. Elle concrétise la politique extérieure du pays et marque un changement dans  la coopération multilatérale, dans la défense et la sécurité en particulier", a affirmé le général Nguyên Chi Vinh à cette cérémonie, au nom de la Commission militaire centrale et du ministèr de la Défense.

"La participation de l’Armée aux opérations de maintien de la paix de l’Onu réaffirme le rôle de l’Armée populaire dans l’œuvre révolutionnaire nationale et la mise en œuvre des missions internationales", a-t-il ajouté.

Les soldats et médecins partent en mission en apportant avec eux une photo du président Ho Chi Minh. Photo : Xuân KhuIAVI
Le drapeau national est aussi dans les bagages du personnel de l’hôpital de campagne. Photo : Xuân Khu/AVI
 
Le personnel de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré prêt à partir pour le Soudan du Sud. Photo : Xuân Khu/AVI
 
Cérémonie de départ de la mission vietnamienne de maintien de la paix au Soudan du Sud. Photo : Thanh Vu/AVI

Des soldats et médecins militaires de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré. Photo :Thanh Vu/AVI

Il est temps de dire au revoir aux proches. Photo : Thanh Vu/AVI
 
Le président de la Commission des relations extérieures de l’AN, Nguyên Van Giau, vient encourager les médecins de l’hôpital de campagne No 1 de 2e dégré. Photo : Thanh Vu/AVI



Juste avant le départ. Photo : Xuân Khu/AVI
Les dirigeants de la 7e zone militaire et de Hô Chi Minh-Ville disent au revoir au personnel de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré à l’aéroport international Tân Son Nhât. Photo : Thanh Vu/AVI
 
Les cadres et médecins de l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré, à bord de l’avion de transport C-17, partent en
mission au Soudan du Sud. Photo fournie par l’ambassade d’Australie

"Ce premier déploiement de forces de maintien de la paix du Vietnam dans le cadre d’une mission de l’ONU est un jalon important. L’aide aérienne et d’autres aides australiennes manifestent l’engagement commun des deux pays envers l’ONU,  la sécurité mondiale et les relations bilatérales vigoureuses", a souligné le général commandant adjoint australien Gregory Bilton.

Tout le personnel de l’hôpital de campagne,  aussi bien les benjamins que les plus âgés et expérimentés, sont résolus à bien remplir leur mission.

Le médecin Nguyên Quang Tuong,  31 ans, originaire de la province de Thanh Hoa, du Département de réanimation et de soins d’urgence de l’hôpital militaire 175, vient de dire au revoir à sa famille et à sa petite fille de 3 ans. « Ma famille connaît la situation au Soudan du Sud, ses difficultés et son instabilité. Nous, les soldats, avons pour tâche de rendre les zones non sécuritaires plus sûres », a-t-il dit
 
Hôpital de campagne aux normes onusiennes

Le ministère de la Défense a créé, en décembre 2013, le centre de maintien de la paix du Vietnam,  conformément aux directives et politiques du Parti et de l’Etat relatives à la participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du « projet global sur la participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU » et du « projet du ministère de la Défense portant sur la participation aux opérations de maintien de la paix au cours de la période 2014-2020 et les années suivantes ». Un an après, en novembre 2014, l’hôpital de campagne de 2e degré, avec un personnel de 70 personnes, a vu le jour.

Selon les critères onusiens, un hôpital de campagne de 2e degré doit assurer des capacités de consultation et de soins pour plus pour 40 patients non hospitalisés par jour, des capacités de réanimation et de soins d’urgence, de transport par voie aérienne et routière vers des hôpitaux de niveau plus élevé, de réaliser de 3 à 4 opérations chirurgicales par jour. Il doit être capable d’accueillir, en 7 jours, 20 malades hospitalisés, réaliser 10 cas de radiographie, 10 cas de traitement bucco-dentaire et 20 cas  d’analyses en labos et d’examen clinique en un jour.

L’établissement sanitaire doit disposer de 2 équipes ambulantes de soins d’urgence et assurer lui-même le matériel médical et des produits pharmaceutiques. 


Le gouverneur général australien, Peter Cosgrove, et son épouse rendent visite, le 25 mai 2018, dans la mégapole du Sud, à l’hôpital de campagne No 1 de 2e degré relevant de l’hôpital militaire No 175. Photo : Thanh Vu/AVI
 
Le gouverneur général australien, Peter Cosgrove, et son épouse visitent l’hôpital de campagne de 2e degré. Photo : Thanh Vu/AVI
 
Entraînement avec le matériel médical de l’hôpital de campagne de 2e degré. Photo : Xuân Khu/AVI
 
Entraînement avec le matériel médical de l’hôpital de campagne de 2e degré sous la supervision de diplomates américains, australiens, britanniques et d'experts étrangers. Photo : Xuân Khu/AVI
 
Les médecins de l’hôpital de campagne ont dû suivre des entraînements aux normes de l’ONU. Photo : Xuân Khu/AVI

Le Département de maintien de la paix du Vietnam a organisé une formation en faveur du personnel de l’hôpital de campagne No 1. Le programme portait sur de nombreux domaines : mission de préservation de la paix de l’Onu, situation de la mission, compétences de vie en Afrique, utilisation du talkie-walkie et autre système de communication, identification des bombes, mines et dispositifs explosifs, conventions internationales en matière d'abus sexuels….

En outre, le personnel a suivi des cours intensifs d’arts martiaux, de musique, de protection des secrets militaires, de manœuvres et d’entretien des équipements électriques, des véhicules….

Le  26 décembre à New York (Etats-Unis), après la cérémonie de signature d’un aide-mémoire portant sur l’hôpital de campagne envoyé par le Vietnam au Soudan du Sud, le Secrétaire général adjoint de l’ONU, Atul Khare, s’est déclaré convaincu que l’hôpital de campagne du Vietnam procurerait des services sanitaires de haute qualité et contribuerait de façon plus efficace aux opérations de maintien de la paix de l’Onu. /.

Texte: VI – Photos: fournies par l’AVI, ambassade d’Australie et archives
Articles Déjà publiés