14/05/2020 16:30 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam fait de son mieux pour relancer son économie après le COVID-19

Le Bureau politique, le Secrétariat du CC du PCV et le gouvernement ont promulgué    ces derniers temps, des résolutions visant à protéger la santé de la population, stabiliser la société,  réduire au maximum les dégâts sur l’économie nationale, créer des conditions favorables pour relancer le plus tôt possible les activités commerciales, pour que l’économie du pays  puisse se développer  de façon prompte et durable.
Selon le ministre  du Plan et de l’Économie, Nguyên Chi Dung,  la pandémie du COVID-19 a des impacts négatifs tous les plans  économiques et sociaux de tous les pays dans le monde et le Vietnam  a  subi de graves dégâts.  Le PIB national  du 1er trimestre n’a ainsi augmenté que de 3,82% par rapport à la même période de l’année passée, soit le niveau le plus bas  depuis 2011.

Le Premier ministre a promulgué la Directive numérotée 11/CT-TTg, datée du 4 mars 2020, dans laquelle il a recommandé aux ministères et secteurs de mettre en œuvre promptement des solutions consistant à réduire des taux d’intérêt, rééchelonner les dettes,  annuler ou réduire les frais de services, déployer des programmes de crédits préférentiel, allonger ou reporter le délai de remboursement par les entreprises,  réduire le tarif de l’électricité et de carburants, des frais de  services….. d’une  valeur totale de près de 22 milliards d’USD 
Plus la pandémie dure, plus elle endommage l’économie nationale, et dans ce contexte, l’objectif de croissance annuelle du PIB de 6,8% devient presque inapprochable. La croissance au 2e trimestre est prévue à 5,32% et si la pandémie  dure jusqu’au 3e trimestre, elle devrait s’établir à 5,05%.

Certaines indices macro-économiques risquent d’être gravement impactés par la pandémie : recettes budgétaires qui devraient chuter de 145.000 milliards de dongs,  forte baisse des importations et exportations, des investissements du privé et du secteur à participation étrangère, prudence des investisseurs.



La production des sociétés de la province de Vinh Phuc (Nord) a été légèrement touchée par la pandémie car elles ont activement fait des réserves de matières premières fin 2019.  Photo : Hoang Hung/AVI


Un établissement de traitement  de produits aquatiques dans la province de Dong Thap (Sud) qui fonctionne malgré la pandémie de COVID-19. Photo : Chuong Dai/AVI


Malgré le COVID-19,  la récolte d’hiver-printemps 2019 – 2020 dans le delta du Mékong  a  enregistré une production extrêmement élevée, estimée à 7,3 millions de tonnes,  soit supérieure à la récolte  de printemps-hiver de l’année passée. Photo : AVI


Les sociétés   du groupe du textile-habillement du Vietnam  telles que May 10,  May Chien Thang , May Thai Nguyen …. ont consacré une partie de leurs chaînes de production à confectionner des vêtements de protection, à la demande du ministère de la Santé, pour  alimenter les marchés domestique et étranger. Photo : Phuong Hoa/AVI

La zone de production maraîchère bio de la commune de Tiên Yên, district de Hoai Duc (Hanoi), est capable de fournir chaque jour près de 20 tonnes de légumes aux supermarchés et marchés de vente en gros  de Hanoi.  Photo : Vu Sinh /AVI


La banque commerciale par actions Tiên Phong (TPBank)  propose des mesures d’assistance à sa clientèle impactée par la pandémie. Photo : Trân Viêt/AVI


La société BRG Retail relevant du groupe BRG a recommandé à sa chaîne de supermarchés et boutiques -  HaproMart, Hapro Food, FujiMart, Intimex... - de multiplier de 300 à 500% leurs réserves alimentaires et de produits de première nécessité pour faire face au COVID-19. Photo : Trân Viêt/AVI

Dans ce contexte, le gouvernement a confié au ministère du Plan et de l’Investissement la mission de concevoir  des projets de résolutions    portant sur les mesures pour relever des difficultés dans le commerce et la production,  accélérer le décaissement des investissements publics.

Le Premier ministre a promulgué une résolution du gouvernement portant sur les mesures d’assistance aux habitants en difficulté à cause de la pandémie. Aux termes de la résolution, environ 20 millions d’habitants bénéficieront d’aides, totalisant environ 62.000 milliards de dongs.
Le COVID-19 a causé de graves dégâts aux économies dans le monde, cependant, il a profité aux économies qui ont su bénéficier de  la restructuration économique et commerciale mondiale, a souligné le ministre  du Plan et de l’Économie Nguyên Chi Dung.

Au début de l’explosion de  la pandémie, dès les premiers jours de  l’année 2020, le Vietnam a  attiré   l’attention des hommes d’affaires et investisseurs étrangers en tant que destination d’investissement sécuritaire et durable.

D’autre part, le gouvernement a estimé les impacts du COVID-19 sur ses branches et secteurs économiques, fait des études et prévisions des tendances et opportunités, défini de nouvelles forces motrices pour la croissance qui serviront de base à la relance économique du pays.

Le gouvernement a recommandé de rédiger avant la fin de la pandémie des scénarios de relance économique  appropriés à chaque branche, secteur, localité ou chaque composant économique,  pour que l’économie nationale soit prête à  une nouvelle phase de développement, qu'elle soit compétitive, participe activement aux nouvelles chaînes de valeur qui apparaîtront à la fin de l’épidémie, pour que le pays puisse se développer plus rapidement et de façon durable par rapport à la période d'avant l’apparition du virus. /.

 

« Le gouvernement du Vietnam a réagi à la pandémie très tôt et résolument. Les politiques économiques du Vietnam semblent tout à fait conformes à la situation ».
Prof.-docteur Andreas Stoffers, directeur national de Friedrich Naumann for Freedom (FNF) au Vietnam.
 
Texte: Vietnam Illustré – Photos: AVI
Articles Déjà publiés