23/05/2020 05:55 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam exhorte les parties à faciliter des élections directes à une voix et à une seule personne en Somalie

Le Vietnam a appelé toutes les parties impliquées en Somalie à promouvoir les dialogues et à créer des conditions permettant aux personnes et aux partis politiques de participer aux élections directes à une voix et à une personne, a déclaré un diplomate vietnamien lors d'une téléconférence du Conseil de sécurité des Nations Unies le 21 mai.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, représentant permanent du Vietnam auprès de l’ONU, s’est déclaré préoccupé par les conflits entre le gouvernement fédéral somalien et les États de la région, en particulier les récents affrontements au Jubbaland.

Quy a condamné les attaques terroristes en Somalie et a exhorté la communauté internationale et les parties prenantes à intensifier les efforts collectifs contre le groupe militant al-Shabaab pour protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants.

Il a déclaré que le Vietnam soutenait le fonctionnement de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) et de la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (UNSOM) ainsi que du Groupe de travail des Nations Unies pour aider le pays africain à maintenir la paix, la stabilité et le développement.

S'adressant à l'événement, James Swan, représentant spécial du Secrétaire général et chef de l’UNSOM, a déclaré que le COVID-19 avait non seulement des effets médicaux et humanitaires, mais aussi un coup dur économique pour la Somalie. Même avant la pandémie, plus de 5 millions de Somaliens avaient besoin d'une aide humanitaire alors que le pays est gravement touché par les inondations et la pire infestation de criquets pèlerins en 25 ans, a-t-il déclaré.
Le gouvernement de la Somalie prévoit une baisse de 11% du PIB nominal pour 2020, a-t-il noté.

Cette année, le pays devrait organiser les premières élections directes depuis 1969, a-t-il poursuivi. «La tenue d’élections une personne, une voix pacifiques, inclusives, crédibles et transparentes serait une étape historique dans la reconstruction de la Somalie et contribuerait au développement démocratique du pays».

Il a exprimé sa préoccupation face à l'évolution d'al-Shabaab, dont les opérations terroristes se poursuivent sans relâche malgré l'épidémie de COVID-19, et a exhorté les principaux partenaires internationaux à continuer de soutenir le secteur de la sécurité de la Somalie à l'avenir.

Il espère qu'un engagement en faveur du dialogue et de la coopération s'étendra aux relations entre le gouvernement fédéral somalien et tous les États membres dans l'intérêt du peuple somalien. -VNA/VI