24/09/2015 09:12 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam, coorganisateur d’un colloque international sur les droits de l'enfant à Gevène

 Le Vietnam, le Kenya, le Portugal et l’Uruguay ont coorganisé le 22 septembre un colloque international sur les droits de l'enfant, en marge de la 30e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève en Suisse.
Cet événement, placé sur le thème «Investir ​pour les enfants et familles afin de réduire la situation de l’abandon ou de la séparation des enfants de leur famille» a regroupé des experts d'organisations internationales, des orateurs comme le président du Comité sur les droits de l’enfant (CRC), le directeur national du village des enfants SOS du Bénin, le directeur exécutif du Forum des politiques sur les enfants africains, le directeur exécutif de Foster Care en Inde ou encore le directeur exécutif du programme Save the Children du Salvador.
Dans son allocution, l'ambassadeur Nguyen Trung Thanh, chef de la mission du Vietnam auprès de l'ONU, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et d'autres à Genève, a ​souligné l’intérêt des pays, des organisations socio-politiques à la question commune de plusieurs pays. A savoir la situation de l’abandon des enfants ou ​de séparation ​de leurs parents pour des raisons socio-économiques.
Le diplomate vietnamien a apprécié les efforts du Vietnam dans le patronage des enfants abandonnés, enfants SDF. Le Vietnam a introduit les règlements sur la protection des droits de l'enfant dans les documents juridiques, notamment la Loi sur la protection, le soin des enfants particulièrement en difficulté en 2004 comme les orphelins, les enfants SDF, les handicapés, etc.
Grâce aux directions des organes gouvernementaux, à la participation de la communauté et des organisations sociales dans la mise en application de la Loi de protection, de soin et d’éducation des enfants en 2004 et des autres textes juridiques concernés, environ 350.000 enfants en situation particulièrement difficile ont pu, à ce jour, recevoir des allocations mensuelles, être dispensés de frais de scolarité, ​bénéficier des manuels pour aller à l’école. De plus, ils bénéficient de soins médicaux gratuits dans les hôpitaux publics. De même, le gouvernement vietnamien a aussi adopté de nombreuses politiques et mesures pour promouvoir le modèle de protection et de soin des enfants dans la communauté, substituant le procédé consistant à les ​prendre en charge dans les centres de patronage sociaux.
Il a affirmé la poursuite des efforts du Vietnam dans la protection, le soin, l’éducation des enfants. "Le Vietnam est prêt à coopérer avec les pays, les organisations internationales en la matière", a-t-il martelé. -VNA/VI