26/06/2020 11:38 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam appelle à relancer le processus de paix au Moyen-Orient

Le Vietnam a exhorté les parties à faire montre de la volonté de parvenir à l’objectif d’une paix juste et durable au Moyen-Orient, réaffirmant son soutien à la solution à deux États israélien et palestinien.

Prenant la parole lors d’une récente réunion virtuelle du Conseil sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, le vice-ministre des Affaires étrangères Dang Minh Khôi, a déclaré que le Vietnam soutient constamment la lutte pour la juste cause, les droits légitimes et inviolables du peuple palestinien.

Exprimant sa préoccupation devant les informations faisant état d’une annexion éventuelle par Israël de certaines parties de la Cisjordanie occupée, il a réaffirmé la position conséquente du Vietnam de soutenir la solution à deux États, dont la création d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, coexistant côte à côte en paix avec Israël dans des frontières reconnues, basées sur celles d’avant 1967.

Le Vietnam appelle les parties à poursuivre leurs dialogues et négociations pour rechercher une solution globale et équitable au conflit israélo-palestinien, apporter une paix durable au Moyen-Orient, assurer la sécurité des peuples et les intérêts légitimes des parties, et contribuer à la paix, à la stabilité et au développement dans la région, a-t-il déclaré.

Le Vietnam se félicite de tous les efforts visant à relancer le processus de paix au Moyen-Orient et est disposé à contribuer activement à la promotion des dialogues et négociations entre Israël et la Palestine, a-t-il indiqué.

Le vice-ministre Dang Minh Khôi a également fait savoir que le Vietnam continue, en fonction de ses moyens et capacités, de contribuer à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Devant les Quinze, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres a exprimé sa profonde préoccupation face à l’évolution de la situation en Israël et en Palestine, à la menace d’Israël d’annexer certaines parties de la Cisjordanie occupée. 

Le chef de l’ONU a souligné la fragilité économique accrue résultant de la pandémie de Covid-19, la réduction du soutien des donateurs et la récente décision palestinine de refuser les recettes douanières qu’Israël perçoit au nom de l’Autorité palestinienne.

Il a réitéré son plein engagement à continuer de soutenir les Palestiniens et les Israéliens en vue de régler le conflit et de mettre un terme à l’occupation, conformément au droit international, aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et aux accords bilatéraux. 

L’objectif est de concrétiser la vision des deux États - Israël et un État palestinien indépendant vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, avec le soutien de la communauté internationale.

Le chef de l’ONU a exhorté les partisans régionaux et internationaux de la solution à deux États, notamment les membres du Quatuor pour le Moyen-Orient, à contribuer à ramener les parties sur la voie d’un règlement négocié et pacifique. – VNA/VI