24/06/2015 09:44 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam appelle à éliminer l'extrême pauvreté

Le Vietnam appelle les pays à continuer de prendre des mesures vigoureuses et substantiells afin d'éliminer l'extrême pauvreté et de créer de meilleures bases pour assurer les droits fondamentaux de l'Homme à tous les citoyens.

L'ambassadeur Nguyen Trung Thanh, chef de la Mission permanente du Vietnam à Genève, a participé le 22 juin aux dialogues du Conseil des droits de l'Homme avec le Rapporteur spécial sur l'extrême pauvreté, Philip Alston, et le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'Homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste, Ben Emmerson.

Il a présenté aux participants les efforts et réalisations du Vietnam dans le cadre de son programme national de réduction de la pauvreté, qui a permis de réduire les écarts en termes de droits économiques, politiques, socio-culturels entre régions et couches sociales.

Concernant la lutte contre le terrorisme, l'ambassadeur Nguyen Trung Thanh a dénoncé les actes terroristes, quelles que soient leurs formes ou leurs motivations. Selon lui, les auteurs des attentats terroristes, individu ou groupe organisé, doivent être sanctionnés pour leurs graves violations des droits de l'Homme. Le diplomate a réaffirmé l'engagement du Vietnam d'accomplir ses devoirs dans le cadre des 13 conventions et protocoles sur la lutte contre le terrorisme auxquels il fait partie, comme des autres résolutions onusiennes relatives à cette question. Nguyen Trung Thanh a enfin appelé les nations et les organisations internationales à continuer de coopérer pour protéger les droits de l'Homme dans la lutte contre le terrorisme.

Lors des dialogues, le Rapporteur spécial sur l'extrême pauvreté a analysé les liens entre pauvreté et inégalités dans et entre plusieurs pays, lesquelles ont aggravé les discriminations et affecté la jouissance des droits civils, politiques, économiques et socio-culturels. Philip Alston a demandé au Conseil des droits de l'Homme et aux organes onusiens de trouver des mesures plus efficaces pour lutter contre les inégalités dans le monde.

Le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'Homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste a analysé les graves violations des droits de l'Homme commises par le soi-disant "Etat islamique" en Iraq et en Syrie. Il a également montré les conséquences négatives sur les civils des mesures militaires appliquées par l'alliance contre l'EI. Ben Emmerson a appelé la communauté internationale et les pays à sanctionner les auteurs d'attentats terroristes, mais aussi à défendre les droits fondamentaux des civils. -VNA/VI