13/11/2021 13:23 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM demande de renforcer la gestion des aires marines protégées

Le Premier ministre a promulgué la directive n°29/CT-TTg le 1er novembre 2021, demandant aux ministères, aux agences et aux localités de prendre des mesures urgentes pour améliorer l’efficacité de la gestion des aires marines protégées du Vietnam (AMP).

Le PM demande de renforcer la gestion des aires marines protegees hinh anh 1L’archipel de Cat Ba vu d’en haut. Photo : VNA

En conséquence, les ministres et les chefs des ministères et des agences gouvernementales, les présidents des comités populaires de 28 villes et provinces sous l’autorité centrale dans les zones côtières sont invités à diriger les agences concernées pour effectuer plusieurs tâches clés.

Plus précisément, le ministère de l’Agriculture et du Développement (MADR) rural travaillera avec les ministères, les agences et 28 villes et provinces sous l’autorité centrale dans les zones côtières pour mener à bien des programmes et des projets, jetant ainsi une base scientifique pour proposer la création et l’expansion d’AMP.

Le MADR est également chargé de créer une base de données nationale sur les AMP, d’assister les localités dans la création et la gestion des AMP et d’améliorer l’inspection de la gestion des AMP à l’échelle nationale.

Il est demandé au ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement d’améliorer la gestion et l’inspection, de sanctionner les individus et les organisations qui violent les lois sur la protection de l’environnement, la biodiversité marine, l’empiètement sur la mer, l’exploitation des ressources minérales en mer, atténuant ainsi les impacts nocifs sur l’environnement marin, les systèmes écologiques et les ressources aquatiques.

Le ministère de la Sécurité publique est chargé de traiter sérieusement les violations de la loi concernant la protection de l’environnement et la biodiversité marine, et de se coordonner avec les agences compétentes pour évaluer les projets dans les zones maritimes et insulaires afin de prévenir les impacts nocifs sur l’environnement, le système écologique, les AMP, la sécurité et la défense nationale.

Le ministère de la Défense est chargé de renforcer les patrouilles dans les mers et les îles afin de détecter à temps toute infraction conformément à la loi, d’améliorer les capacités et d’organiser des forces prêtes à répondre aux incidents environnementaux dans les mers et les îles.

Le ministère de l’Information et de la Communication est tenu de diriger les travaux d’information et de communication sur le rôle et l’importance de la préservation marine. Pendant ce temps, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme diffusera les réglementations juridiques pertinentes aux touristes, aux organisations et aux particuliers du secteur de l’hôtellerie.

Les présidents des comités populaires des villes et provinces côtières dirigeront la mise en œuvre des mesures de préservation marine, la considérant comme l’une des tâches clés de leur localité.

Ils doivent organiser proactivement les ressources pour aider les pêcheurs vivant dans et autour des AMP à passer de la pêche à d’autres moyens de subsistance, allégeant ainsi la pression sur les AMP et assurant l’efficacité de la gestion des AMP. – VNA/VI