03/06/2021 16:53 GMT+7 Email Print Like 0

Le « Bánh ram ít », un plat populaire de Huê

Le « Bánh ram ít » se compose de boulettes de crevettes, enveloppées dans une pâte moelleuse, sur une petite galette frite. Ce mets était auparavant l’une des spécialités culinaires de la cour royale de Huê. De nos jours, il est devenu un plat populaire apprécié de tous.

Le « bánh ram ít » comprend deux parties : l’une appelée « bánh ít » est une boulette de porc et de crevettes enveloppée dans une pâte moelleuse et l’autre appelée « bánh ram » est une petite galette frite croustillante. Grâce aux mains habiles des cuisiniers, ces deux saveurs se marient parfaitement.
 

Les ingrédients principaux sont riz gluant et crevettes bien fraîches. Le riz est immergé dans de l’eau 5 à 8 heures puis broyé à la main dans un moulin de pierre, ce qui donne une pâte de riz blanche et douce. La pâte  est séchée en la mettant dans un sac en tissu et en appuyant sur un objet lourd pour expulser toute l'eau. Après avoir été lavées, les crevettes sont sautées avec un peu d’huile, de sel et de poivre.
 


Le « bánh ram ít » est originaire de la cour royale de Huê.


Afin de faire le « bánh ít », on prépare d’abord des boulettes de farine puis on fait un trou au milieu pour y déposer des crevettes sautées. Une fois les boulettes refermées, on dépose celles-ci sur un panier plat en bambou préalablement huilé en surface. Enfin, cette composition va être cuite à la vapeur 15 à 20 minutes. Après cuisson, le « bánh ít » a une couleur blanche très attrayante. Ces petites boulettes farcies de crevettes sont appelées « bánh ít ».

Pour faire le « bánh ram », on prépare à nouveau un peu de pâte avec laquelle on forme de  petites galettes un peu épaisses. On les fait frire et on les dispose sous les boulettes farcies.

Ce plat se sert chaud avec une sauce aigre-douce et un rhizome de lotus au vinaigre, de la papaye, de la salade et de la menthe.

Actuellement, on peut déguster le « bánh ram ít » non seulement à Huê mais aussi dans de grandes villes dont Hanoï./.


Texte : Bich Vân - Photos : Thanh Giang – Traduction : Hà Vu