11/09/2015 10:08 GMT+7 Email Print Like 0

L’aquaculture à Trà Cô

Au cours des dernières années, l'aquaculture a prospéré à Trà Cô, ville de Mong Cai, province de Quang Ninh, transformant la zone en une "petite zone économique», et promeut l’amitié entre les habitants dans les zones frontalières vietnamo-chinoises.
Bùi Trung Tùy, l'un des premiers pionniers de l'aquaculture à Trà Cô nous a emmenés à un endroit par un petit canot, un moyen de transport au quotidien à ses radeaux flottants de l’ostréiculture sur la mer. Tout en pagayant son canot, Tùy nous a montré le point de repère de limite maritime entre le Vietnam et la Chine No.1378 dans la distance. Les zones aquacoles des deux villageois Trà Cô et les habitants chinois des deux villages de Jiangping et Zhushan ont été formées à proximité de cette frontière. Tùy a déclaré que lui et d'autres à Trà Cô ont appris le modèle d'élevage de fruits de mer de leurs voisins chinois.

Pendant des milliers d'années, les habitants des zones limitrophes des deux pays ont établi une amitié particulière donc il n’est pas rare quand un nouveau modèle de développement économique, qui apparaît dans la zone frontalière d'un pays, sera ensuite étendu et développé dans celles de l’autre.



Des pêcheurs vietnamiens et  chinois transportant des huîtres d'élevage dans les radeaux à Trà Cô.


Chaque radeau, d''une surface de plus de 1000 m² peut contenir environ 10.000 fruits de mer d'élevage.


Préparation pour une nouvelle ostréiculture.


La salinité est un critère important pour l'ostréiculture.


Des huîtres d'élevage à Trà Cô ont été pour la plupart importées de Chine.


Contrôle des huîtres d'élevage avant la mise en radeau.


Les huîtres d'élevage seront mis dans les radeaux.


Une récolte dure de 8 à 10 mois.


Un radeau pour l'ostréiculture de la famille de Bùi Trung Tùy à Trà Cổ.

Seules deux familles, Nguyên Van Huy et Pham Van Binh, ont appris le modèle de la culture des huîtres et des palourdes des Chinois. Ensuite, il y avait d'autres en 2012 et Trà Cô a maintenant environ 30 ménages relevant du commerce avec un nombre total de 80 radeaux.

Non seulement l'apprentissage des compétences en aquaculture, les villageois Trà Cô importent également la sélection de variétés de fruits de mer d’élevage de Qinzhou dans la province Guangxi (Chine) et exportent leurs produits vers les provinces de Guangdong, Guangxi et Shenzhen. Le commerce a apporté une augmentation considérable de revenus pour les ménages à Trà Cô. Chaque culture, après déduction des frais, la famille de Tùy gagne environ 300 millions de dong.

L’aquaculture à Trà Cô a non seulement contribué à améliorer le niveau de vie de la population locale, mais montre également la coopération et les relations amicales entre les habitants dans les zones frontalières des deux pays le Vietnam et la Chine./.

Texte: Thao Vy - Photos: Tât Son