15/01/2016 09:27 GMT+7 Email Print Like 0

L’AEC pourrait fournir 14,5 millions de plus d'emplois pour le Vietnam en 2025

La création d'emplois au Vietnam va augmenter de 14,5% en 2025, grâce à la participation du pays ​à la Communauté économique de l'ASEAN (AEC), selon les prévisions de l'Organisation internationale du Travail (OIT).


Lors d'un atelier tenu le 13 janvier à Hanoi, le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales Doan Mau Diep a déclaré que l’AEC, formée le 31 décembre en 2015, aidera à dynamiser le marché du travail de l’association et la création d'emplois dans chaque pays membre.


Un des avantages considérables de l'AEC est la libre circulation des travailleurs qualifiés. Grâce à des accords de reconnaissance mutuelle, les 10 pays de l'ASEAN ont permis ​aux travailleurs ​de huit professions ​de chercher librement un emploi au sein du bloc. Le nombre de ces professions pourrait augmenter dans un avenir proche.


Toutefois, en raison ​des écarts de développement actuels, ​les travailleurs auront tendance à se déplacer vers les pays plus développés comme Singapour, la Malaisie et la Thaïlande. Le reste de la main-d'œuvre ​a des qualifications de bas niveau, ce qui posera des défis au Vietnam dans le développement et la gestion du marché national du travail, a indiqué Doan Mau Diep.


Selon une enquête de l'OIT, les entreprises de l'ASEAN sont préoccupées par ​la pénurie de main-d'œuvre qualifiée. Environ 50% des employeurs de l'ASEAN ​estiment que les travailleurs manuels et ceux qui ont des diplômes universitaires ne satisfont pas ​aux exigences de qualification.


Face à ce fait, les organes gouvernementaux, les décideurs politiques et les entreprises doivent accorder une attention particulière à l'amélioration de la compétitivité des ressources humaines, l’appui à la libre circulation de la main-d'œuvre qualifiée et la gestion des travailleurs à l'étranger, ont estimé les participants à ce colloque.


​De nombreux délégués ont souligné la nécessité de promouvoir la connectivité dans et hors du bloc, ​de changer les structures économiques et du travail, de profiter des avantages concurrentiels, d'améliorer la qualité de la main-d’œuvre, et de mieux gérer le marché du travail.


En outre, il est nécessaire d'affiner les documents juridiques pour protéger l'emploi​ des travailleurs vietnamiens et d'utiliser efficacement les travailleurs étrangers ​hautement qualifi​és. Le directeur adjoint du Département de l'emploi Le Quang Trung, du ministère du ​Travail, des Invalides et des Affaires sociales, a​ ​jugé nécessaire une amélioration de la coordination entre secteurs dans la gestion des travailleurs étrangers. -VNA/VI