07/12/2014 08:52 GMT+7 Email Print Like 0

L’accord de libre échange Vietnam-UE, profitable au Vietnam

L’accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (ALEVUE) procurera au Vietnam des avantages considérables. C’est l’estimation commune des participants au colloque intitulé «Défis et mesures dans le processus de mise en œuvre de l’ALEVUE » organisé le 5 décembre à Hanoi par la Commission des relations extérieures du Comité centrale (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV), le ministère des Affaires étrangères et l’Institut allemand Konrad Adenauer Stiftung.


Les relations entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) sont dans leur meilleure période de développement, a affirmé le chef de la Commission centrale des relations extérieures du PCV, Hoang Binh Quan. Leurs relations politiques se sont intensifiées, et les coopérations se sont élargies, notamment dans le commerce et l’investissement. Le Vietnam accorde une priorité à l’intensification de sa coopération intégrale avec l’UE. Il considère l’ALEVUE comme un accord important et donne la priorité à sa négociation. Avec cet accord, le Vietnam aura beaucoup d’opportunités car il exporte de nombreuses catégories de produits sur le marché européen, notamment du textile, de l'habillement, des chaussures et des produits agricoles.


Autres avantages de l’ALEVUE, c’est que le Vietnam attirera davantage d’investissement direct étranger et qu'il pourra réaliser des réformes institutionnelles plus profondes. Ce futur accord promouvra l’excédent commercial du Vietnam dans ses relations économiques avec l’UE, a estimé M. Jean Jacques Bouflet, chef de la section du commerce de la Délégation de l’UE au Vietnam.


Concernant les avantages de l’UE une fois cet accord entré en vigueur, c’est que l’UE pourra, par l’intermédiaire du Vietnam, développer ses relations politiques et de commerce avec les pays membres de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et, plus largement, de l’Asie.


En dehors des avantages, le Vietnam devrait connaître des défis indéniables, notamment dans le domaine juridique. Le marché européen est très exigeant avec des critères très élevés. Le Vietnam connaîtra d'autres problèmes juridiques comme en matière de formalités douanières, selon Mme Nguyen Thi Bich, du ministère des Finances.


La négociation de l'ALEVUE a été lancée officiellement en octobre 2010 par le Premier ministre du Vietnam et le président de la Commission européenne. A présent, les deux parties ont mené dix tours de négociations alternativement au Vietnam et en UE. Selon les estimations, les négociations de cet accord devront être achevées le premier semestre 2015.-VNA/VI