24/06/2014 17:57 GMT+7 Email Print Like 0

La vie socioéconomique de Hô Chi Minh-Ville continue à être stable

Le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville s’est réuni lundi 23 juin pour faire le bilan de la situation socioéconomique et budgétaire du premier semestre et déployer les tâches et mesures pour le second semestre. Au cours du premier semestre, la mégapole du Sud a atteint plus de 50% des indices du plan fixé. Cela traduit les grands efforts des autorités et des habitants de la mégapole du Sud et est de bon augure pour l'accomplissement des tâches restantes au deuxième semestre. Selon le rapport du Comité populaire municipal, le PIB de Hô Chi Minh-Ville au premier semestre s’est élevé à 378.915 milliards de dôngs, soit une hausse de 8,2% en glissement annuel. Ce rythme de croissance est supérieur à ceux de 2013 (7,9%) et 2012 (8,1%), ce qui montre que la situation socioéconomique est meilleure que les deux années précédentes. Les exportations de la ville ont augmenté de 5,72%, atteignant 14,18 milliards de dollars. Jusqu’au 15 juin, la ville compte 11.189 entreprises ayant reçu la licence, d’un fonds total de 59.259 milliards de dôngs. L’investissement direct étranger a obtenu des résultats positifs. Jusqu’au 21 juin, la ville a délivré la licence d'investissement à 169 projets pour un total de 967 millions de dollars. Concernant la sécurité politique et l’ordre social, la Police municipale a bien rempli sa tâche. En particulier, la Police municipale est immédiatement intervenue dans le règlement des troubles survenus récemment dans les zones industrielles et zones franches de la ville, ce qui a rassuré les investisseurs étrangers. Le Comité populaire municipal prévoit une évolution complexe de la situation socioéconomique, politique du monde et de la région au second semestre et au début de 2015, ce qui affectera le développement économique national et celui de Ho Chi Minh-Ville. Pour maintenir ce rythme de croissance, le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville dirige la réalisation de groupes de mesures clés tels : assistance aux entreprises, contrôle rigoureux des dépenses budgétaires, meilleure efficacité des investissements publics, politiques de bien-être social, création d'emplois, lutte contre les épidémies… En même temps, la ville continue à concentrer ses efforts et ressources dans six programmes majeurs : lutte contre les embouteillages, les inondations et la pollution, développement des ressources humaines, réforme administrative, restructuration économique.-VNA/VI