23/03/2019 09:16 GMT+7 Email Print Like 0

Immersion dans la forêt de cajeputiers de la zone touristique « Canh Dông Bât Tân »

En venant dans la zone touristique «  Canh Dông Bât Tân » (Champs à l’infini), dans la commune de Binh Phong Thanh, district de Moc Hoa, province de Long An (delta du Mékong), les visiteurs pourront profiter  de l'espace calme d'une immense forêt naturelle de cajeputiers et jouir de l'air frais.
Au départ de Ho Chi Minh-Ville, il faut parcourir près de 90 km en voiture pour arriver  à la zone touristique «  Canh Dông Bât Tân », qui s’appelle aussi Centre de recherche, de conservation et de développement des matières médicales de Dong Thap Muoi (Plaine des Joncs). C’est ici qu’a été tourné « Canh Dông Bât Tân » (Champs à l’infini), film bien connu de l’écrivain Nguyen Ngoc Tu.

Nous avons été reçus par le pharmacien Bui Dac Thang, Directeur général de la Compagnie par actions de recherche, de conservation et de développement des matières médicales de Dong Thap Muoi, et la pharmacienne Ngo Kim Dung, Directrice chargée de la qualité des produits de l’Usine des matières médicales Moc Hoa Tram.

 

 Les voyageurs parcours en bateau les canaux remplis de nénuphars pour visiter la forêt primitive de niaoulis (Melaleuca quinquenervia)


La zone touristique est aussi une forêt à usage spécifique où sont cultivées de nombreuses plantes médicinales.


Immersion dans le marécage, une des expériences les plus intéressantes dans la zone touristique «Canh Dông Bât Tân »


Les visiteurs  parcourent à vélo la forêt de cajeputiers.


Immersion dans l’odeur des cajeputiers.


A la découverte de la forêt de cajeputiers.

Le paysage était  calme et poétique comme son nom « Canh Dông Bât Tân » (Champs à l’infini) l’indique, un nom qui est célèbre non seulement dans le pays mais encore dans le monde. Les fleurs jaunes de la forêt de cajeputiers illuminaient un coin du ciel, attirant les regards des visiteurs. Des chemins permettent de découvrir cette forêt de plus de 1.000 ha. Les plantes médicinales précieuses sont nombreuses telles que thé de Java (Orthosiphon spiralis), grand plantain (Plantago major – Plantaginaceae), arbre à thé (Melaleuca alternifolia), patchouli orginiaire d’Indonésie (Pogostemon cablin (Blanco) Blanco. ), Acacia auriculiformis, niaouli (melaleuca quinquenervia), etc.

Nous avons pédalé 14km dans la douce odeur pénétrante des cajeputiers. Les deux côtés du chemin étaient embellis par des plantes de la famille des myrtacées. La bonne odeur de la nature et la brise nous ont ressourcés en profondeur.

Les voyageurs peuvent emprunter un bateau pour visiter, via  les canaux remplis de nénuphars, la forêt primitive de niaoulis (Melaleuca quinquenervia), aux arbres de près de cent ans, et qui renferme plus de 80 espèces végétales. En longeant les canaux ombragés, ils s’immergent dans un paysage paisible. Ils pêchent aussi pêcher et même se baigner dans un lac naturel aux eaux limpides…

La zone touristique compte de nombreuses espèces d'oiseaux, notamment des échassiers, qui se rassemblent en fin d’après-midi. Les jours de pleine lune à la saison des inondations, les visiteurs peuvent admirer un paysage des plus poétiques lorsque les cajeputiers se réfléchissent dans les canaux tranquilles. Un paysage idyllique qui donne aux visiteurs une expérience inoubliable.



Dans la zone touristique, chaque plante médicinale porte un écriteau mentionnant son nom et les guides expliquent de façon détaillée leurs effets sur la santé.


Soins prodigués au thé de Java (Orthosiphon spiralis)


Bain de pieds aux herbes médicinales


Dans cette zone touristique, les visiteurs achètent souvent des produits forestiers  comme cadeaux pour leurs proches.

Les visiteurs peuvent aussi visiter un atelier de production de  plantes médicinales et déguster des spécialités culinaires locales  populaires à base de plantes médicinales et d’animaux élevés dans la réserve.

Cette zone touristique propose aussi des « bains aux plantes médicinales », une méthode thérapeutique fortifiante. Les visiteurs peuvent passer la nuit en chambre ou dans des tentes en plein air. Une immersion dans la nature sauvage qui leur laissera des souvenirs inoubliables./.   

 
Texte et photo : Dang Kim Phuong