16/06/2016 13:52 GMT+7 Email Print Like 0

Huê, la ville des festivals et du tourisme

Située au cœur du Centre du Vietnam, Huê a un grand potentiel pour devenir le haut lieu du tourisme national, voire international.
La ville des festivals

Une fois tous les deux ans, Huê organise un festival international. Depuis 2000, neuf ont eu lieu. En raison de son originalité et sa grandeur, beaucoup de gens ont comparé le Festival de Huê avec d'autres festivals célèbres de par le monde, tels que le Festival d'Avignon (France), le Festival Edinburg (Ecosse) ou celui de Geyongju (République de Corée).

Cette année, le festival a coïncidé avec le 30 avril (la Libération du Sud-Vietnam) et les jours fériés du 1er mai. Elle a attiré un grand nombre de visiteurs nationaux et étrangers, de l’ordre d’un million de personnes.



Cérémonie d'ouverture du Festival de Huê 2016. Photo: Tât Son


Le rite du Nam Giao. Photo: Trân Thanh Giang


Reproduction de la cérémonie de mariage sous la dynastie des Nguyên au Festival de Huê 2016. Photo: Tât Son


Présentation d’ao dài au Festival de Huê 2016. Photo: Tât Son


La troupe de danse royale de Corée du Sud dans une rue. Photo: Tât Son


Des dizaines de milliers de touristes et de Huéens au festival de rue. Photo: Trân Thanh Giang


Danseuses chinoises de la troupe Guangdong participant au festival pour la première fois. Photo: Tât Son


Des artistes japonais. Photo: Tât Son


Aérostat indien survolant  les reliques de Huê lors du Festival international d’aérostats
en festival Huê 2016 . Photo: Hoàng Anh

«Nous sommes fiers de Huê et de ses 710 années d’histoire, dont 150 ans en tant que capitale du «Dàng Trong»  (Sud) sous l'administration des Nguyên (1626-1775) et près de 160 ans en tant que capitale royale du Vietnam unifié (1788-1945). Cette terre concentre le plus grand nombre de patrimoines culturels du pays. Nous sommes fiers de cet endroit qui abrite de nombreuses valeurs d’excellence de la nation vietnamienne, reconnues par l'UNESCO patrimoines de l'humanité».

(Discours du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, à la cérémonie d'ouverture du Festival de Huê 2016).
Malgré la chaleur, des dizaines de milliers de festivaliers ont afflué dans divers endroits de la ville et de la banlieue rurale où des arts traditionnels et contemporains ont été interprétés jour et nuit.

L'ambiance de fête a réveillé l’ancienne capitale,  endormie le reste de l'année. Maintenant, participer aux réjouissances dans les rues n’est plus seulement l’apanage des jeunes, mais aussi des personnes âgées. Peut-être, à cause de cela, beaucoup de gens disent que le festival a créé un grand changement dans la personnalité culturelle de Huê ainsi que dans celle des Huéens.

A la cérémonie de clôture du festival, Nguyên Van Cao, président du Comité populaire provincial de Thua Thiên- Huê, a exprimé : «Le Festival de Huê 2016 non seulement a présenté l'image de l’ancienne ville impériale profondément imprégnée de la culture traditionnelle nationale, mais aussi a laissé une impression inoubliable aux visiteurs qui ne sont pas prêts d’oublier ces instants merveilleux et chaleureux».

En seize ans, Huê a réussi à construire un festival avec ses propres traits distinctifs, spécial et charmant, créant une caisse de résonnance pour se faire connaître dans le monde entier. Plus important encore, le festival a insufflé une nouvelle vie à Huê, qui est passée du statut de «ville interdite», de «ville qui se couche dès la tombée de la nuit» à celui de «ville des festivals», de « ville des échanges culturels ».




Quelques chiffres impressionnants sur le 9e Festival de Huê

- Il a eu lieu pendant 6 jours consécutifs (du 29 avril au 4 mai 2016) dans 21 lieux de la province de Thua Thiên-Huê.
- Avec la participation de 1.200 professionnels de 30 troupes de 18 pays et de milliers de figurants non professionnels.
- Au total 53 programmes d'art et 74 spectacles et près de 50 autres activités culturelles.
- Il a attiré près d’un million de personnes, et 686 journalistes de 139 agences de presse ont couvert l’événement.
 

Une terre de tourisme
 
Huê a vocation à devenir un haut lieu du tourisme. C’est un lieu où différents types de tourisme se rencontrent: découverte des tombeaux impériaux, des pagodes et temples, des rivières, de la mer et des  îles, des forêts et montagnes, des maisons-jardins, des villages ruraux…..

En 2010, 1.740.000 millions de personnes ont visité Huê, puis 3.126.000 en 2015. Huê vise 5.700.000 visiteurs en 2020, dont 2.000.000 touristes internationaux.
En plus, contrairement à d'autres localités où le tourisme est saisonnier, Huê propose des expériences et des découvertes à chaque saison.

Au printemps, Huê gâte les visiteurs avec ses fleurs d'abricotier jaunes, les pierres précieuses des toits de tuiles de ses bâtiments royaux où se dégagent les mystères d'un passé lointain.

En été, Huê resplendit avec la floraison de ses flamboyants, sa fête de Lang Cô, sa lagune de  Tam Giang, la montagne Bach Ma.

Déjà romantique, Huê l’est encore plus à l'automne avec les feuilles jaunes dans les rues et sur les vieux ouvrages, et sa poétique rivière des Parfums.

Même en hiver, malgré le ciel gris et le froid, Huê reste accueillante avec ses airs folkloriques mélancoliques chantés sur la rivière des Parfums, sa gastronomie qui réchauffe le cœur.

 

Touristes visitant le tombeau du roi Khai Dinh. Photo: Nguyên Thang


Le tombeau du roi Khai Dinh est un exemple classique d'architecture ornée de céramiques.
Photo: Trân Thanh Giang



Touristes visitant la Cité impériale Huê. Photo: Nguyên Thang


Touristes visitant le Pavillon Minh Lâu (Pavillon de la Lumière) dans le mausolée du roi Minh Mang. Photo: Tât Son


La zone des neuf urnes dynastiques. Photo: Nguyên Thang


La pagode de Thiên Mu, construite en 1601 au bord de la rivière des Parfums,
est une destination incontournable. Photo: Nguyên Thang



Touristes étrangers admirant des instruments musicaux de la cour de Huê. Photo: Trân Thanh Giang


Touristes étrangers au marché rural de Thanh Toàn. Photo: Trân Thanh Giang


La plage de Lang Cô, à Huê. Photo: Archives de la revue


Huê accueille des milliers de visiteurs chaque jour. Photo: Tât Son
 
Huê ensorcelle les visiteurs pas son histoire, ses paysages et ses patrimoines. C’est le lieu idéal pour découvrir les charmes cachés du Vietnam.

Depuis que la Cité impériale a été reconnue par l'UNESCO patrimoine culturel mondial, le chiffre d'affaires du tourisme local a nettement augmenté. Il représente 56- 57% du PIB de la province. En 2010, il a atteint 1.338 milliards de dongs et 3.000 milliards de dongs en 2015. Le tourisme est vraiment l'épine dorsale de l'économie locale.

Cependant, le développement touristique de Huê reste encore en-deçà des potentiels. Il faut de nouvelles stratégies, de nouveaux acteurs pour créer une véritable percée.

Huê voit grand et a les moyens de ses ambitions. Elle compte en effet réserver 9.000 milliards de dongs pour devenir « une ville verte » et une destination touristique de stature internationale. Cela passera aussi par la restructuration du secteur touristique local, des activités de promotion et d’appel à l'investissement...

«Ces étapes, quoiqu’un peu tardives, sont vraiment nécessaires pour transformer Huê en un haut lieu du tourisme à l’échelle nationale voire internationale», a confié Nguyên Van Cao, président du Comité populaire de la province de Thua Thiên-Huê. Huê est ouverte aux suggestions pour faire décoller son tourisme en accord avec ses immenses potentialités./.



Huê est la seule localité du pays à posséder 4 patrimoines mondiaux reconnus par l’UNESCO: Cité impériale (1993), Nha nhac (musique de cour) classée patrimoine culturel immatériel et oral de l'humanité (2003), gravures xylographiques de la dynastie des Nguyên (1802-1945) classées patrimoine mondial documentaire (2009) et, plus récemment, le 19 mai, 2016, les textes littéraires inscrits sur les bâtiments royaux reconnus patrimoine documentaire mondial dans le cadre du Programme « Mémoire Asie- Pacifique ».


 Texte: Thanh Hoà - Photo: Nguyên Thang, Tât Son, Thanh Giang & Archives