03/12/2015 09:18 GMT+7 Email Print Like 0

Gestion des ressources naturelles et adaptation au changement climatique

Il est nécessaire de renforcer la gestion publique, de perfectionner le système juridique, les politiques et les mécanismes, ainsi que d'appliquer de manière synergique des mesures pour faire face au changement climatique.


C’est ce qu’ont déclaré de nombreux cadres et membres du Parti dans le cadre de la collecte de leurs avis sur le projet de documents du 12e Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) sur la gestion des ressources naturelles, la protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique.


Selon Vo Sy Tuan, chef de l’Institut d'océanographie, il faut renforcer l’éducation et l’application de la loi sur la gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement. Le projet de documents du congrès devrait être complété de différents points, notamment sur l’écosystème marin et la gouvernance transnationale des ressources naturelles.


Vo Sy Tuan a également proposé à l’État d’investir davantage dans les projets relevant de secteurs émergents de l'océanographie et d'une haute applicabilité pour aider le Vietnam à accéder au monde moderne.


"Plus précisément, il faut faire des recherches intensives sur les processus océanographiques et écologiques au service des prévisions des catastrophes naturelles, de la résilience au changement climatique, du développement durable, de la protection environnementale et de l’affirmation de la souveraineté maritime et insulaire du pays.


Il est nécessaire d’évaluer et d'exploiter les potentiels des ressources non conventionnelles telles que les énergies renouvelables, les ressources naturelles et de la micro-biochimie.


Simultanément, il faut employer des applications de hautes technologies dans la recherche et l'emploi des ressources marines (télédétection, aquaculture marine...)", a conclu Vo Sy Tuan. - CPV/VNA/VI