23/12/2021 09:09 GMT+7 Email Print Like 0

Faire revivre les estampes de Hang Trông avec des matières traditionnelles

Les estampes de Hang Trông sont connues depuis longtemps comme l’une des images populaires célèbres de  la capitale de Thang Long (ancien nom de la capitale de Hanoï).  Pour faire revivre  cet art folklorique,  des enseignants et élèves de l’Ecole supérieure des Beaux-arts du Vietnam mettent en œuvre le projet « De la tradition à la tradition » par le renouvellement sur soie ou avec de la laque des  matières traditionnelles  de la peinture vietnamienne.
Avant 1954,  les Hanoïens avaient l’habitude  à l’approche du Têt traditionnel de décorer leur maison avec des estampes de Hang Trong. La rue Hang Trông (Hanoï) était alors un lieu animé où étaient vendues  des estampes de Hang Trong et des tambours.

Cependant, après 1954, les tableaux  Hang Trong tombèrent dans l’oubli et l’artiste Lê Dinh Nghiêm fut la seule personne faisant des efforts pour préserver ces images folkloriques.  Face à cette situation, les peintres Nguyên Thê Son et  Triêu Khac Tien et des étudiants  ont commencé à déployer en septembre 2020 le projet « De la tradition à la tradition » sous la direction de l’artiste Lê Dinh Nghiêm.

 

Les membres du projet  « De la tradition à la tradition »  réalisent des images de Hang Trong avec de la laque. Photo du projet  « De la tradition à la tradition » 
 

Affûter des motifs d’une peinture Hang Trong. Photo du projet  « De la tradition à la tradition » 
 

Les motifs des peintures de Hang Trông sont réalisés par la technique  de la laque. Photo du projet  « De la tradition à la tradition » 
 

Réaliser des motifs de la peinture Hang Trong sur soie. Photo du projet  « De la tradition à la tradition »
 

Les membres du projet  « De la tradition à la tradition »  créent des peintures sur soie inspirées des peintures  de Hang Trong. Photo du projet « De la tradition à la tradition » 
 

Peindre avec soin des traits des motifs des images folkloriques sur soie. Photo du projet « De la tradition à la tradition » 
 
Peindre une peinture de Hang Trong sur une lanterne. Photo du projet « De la tradition à la tradition »
 

Réaliser des œuvres pour l'exposition par des étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts du Vietnam. Photo du projet « De la tradition à la tradition » 
 



Des visiteurs à l’exposition de photos du projet « De la tradition à la tradition ». Photo : Công Dat 

Des peintures de Hang Trong sont réalisées par diverses matières présentées à l’exposition.  Photo : Công Dat  
 
Le projet « De la tradition à la tradition » a ouvert fin 2020 une exposition d’œuvres inspirées des estampes de Hang Trong réalisées sur soie et avec de la laque, par une trentaine d’étudiants. L’exposition  a reçu plus de 2000 visiteurs et a ouvert ses portes une nouvelle fois, à Hanoï, jusqu’à la fin mars 2021.

Les estampes de Hang Trong, l’art de la laque et la peinture sur soie présentent des similitudes, notamment les traits de peinture dont on peut citer par exemple les peintures “Chim Công” (Paon) ou  “(Lý ngư vọng nguyệt)” (La carpe contemplant  la lune) de l’artiste Nguyên Thi Nhu Quynh. Constatant que les traits de la peinture des images de Hang Trong conviennent à la peinture  avec de la laque, le peintre Nguyên Thi Nhu Quynh a réalisé des laques poncées de Hang Trong,  donnant à ses  œuvres une nouvelle physionomie,  inspirant les spectateurs.

L’œuvre  « Rọi về ký ức » (A la mémoire)  de l’artiste Nguyên Câm Nhung ramène les spectateurs à la culture folklorique  via ses tableaux “Thầy đồ cóc” (Erudit de crapaud), Cá chép vượt vũ môn” (La carpe traverse  la chute d’eau)...

Le projet « De la tradition à la tradition » sert de trait d’union entre des artisans des estampes de Hang Trong et de jeunes artistes », a estimé le peintre Nguyên Thê Son./.



Une peinture du Têt traditionnel  réalisée à l’aquarelle sur papier. Photo : Công Dat


 
« La carpe contemplant la lune » réalisée sur papier. Photo : Công Dat 

Le laque  «Mâu Thuong Thiên» (« Première Déesse- Mère ») «Mâu Thuong Ngàn» (« Deuxième Déesse- Mère » de l’artisan Trân Hông Anh.  Photo : Công Dat  


Une peinture sur soie de l’artisan Tran Ket. Photo : Công Dat  


Peinture de soie « Déesse-Mère » de Pham Tuân Anh. Photo : Công Dat  


Peinture de soie réalisée avec l’aquarelle « Ange-gardien » du peintre Dam Hong Duong. Photo : Công Dat  


Peinture de soie « Karma 2 » du peintre Hoang Thi Viêt Huong.  Photo : Công Dat  








Des peintures folkloriques réalisées par des techniques de la laque sur diverses matières. Photo : Công Dat 


Une œuvre des peintres Truong Hoang Hai et Tran Thi Thu Hao. Photo : Công Dat  


Œuvre  sur soie « Harmonie du yin et du yang » de Dam Thi Hong Duong. Photo : Công Dat

Texte : Ngân Ha – Photos : Công  Dat et archives du projet « De la tradition à la tradition ». Traduction: Diêu Vân